Info

La vie iranienne

dans
Qu’est-ce qui vous a marqué en Iran après avoir vécu deux ans en Afghanistan (lire les deux tomes de Kaboul Disco) ?

J’ai noué un attachement aux gens que j’ai rencontré dans ce pays et j’avais envie de raconter leur histoire. Quand je suis resté deux ans en Afghanistan même si j’ai beaucoup vécu avec des expatriés, j’avais quand même eu l’occasion de découvrir la culture du pays  et de m’attacher à ce qui forme l’ancien monde perse : l’Iran, le Tadjikistan, l’Afghanistan. C’est un endroit où j’aime bien retourner.

Ce qui m’a marqué le plus, c’est la modernité du pays. Les gens que j’ai rencontrés sont ouverts d’esprit, cultivés. Il existe un vrai décalage entre eux et un gouvernement un peu plus archaïque. Je n’avais jamais vu une telle différence. En Afghanistan, c’est une société tribale. Il n’y a pas un gouvernement, un État fort. Il est faible et corrompu, peu  respecté par la population. Dans chaque endroit de l’Afghanistan, il y a des chefs de tribus qui ont une influence. Paradoxalement, l’Afghanistan qui est un pays moins développé que l’Iran est officiellement reconnu comme une démocratie avec des élections parlementaires, présidentielles alors que l’Iran qui est un pays riche et développé a un système dictatorial.