Info

Le Bitcoin, qu'est-ce que c'est ?

Conférence"Inside Bitcoins" ("à l'intérieur des Bitcoin" en Français) à New York, le 7 avril 2014. 
Conférence"Inside Bitcoins" ("à l'intérieur des Bitcoin" en Français) à New York, le 7 avril 2014. 
AP Photo/Mark Lennihan, File

Le bitcoin s’envole : son cours a dépassé pour la première fois les 15 000 dollars américains, ce 7 décembre 2017. En Suisse, une société hongkongaise vient de construire un bunker en pleine montagne pour sécuriser les millions de bitcoins qu’elle vend. Mais c’est quoi un bitcoin, aussi appelé "or digital" ? 

dans
  • La naissance du bitcoin

Le bitcoin - première monnaie décentralisée - a été créé entre 2009 et 2010, post-crise financière de 2008, par Satoshi Nalamoto. Qui ? Personne ne le sait ! Satoshi Nalamoto est le pseudonyme de son ou ses créateurs. L’objectif  ? S’affranchir des institutions et se protéger contre la dévaluation de sa monnaie.

  • Monnaie officielle versus monnaie dématérialisée

Alors que les devises nationales –comme l’euro, le dollar, ou encore le Yuan (Chine) – sont gérées par les Etats et banques centrales, le bitcoin est une unité monétaire entièrement virtuelle à échanger sur Internet entre particuliers, et donc totalement indépendante des autorités. Mais l'absence d'intermédiaire ne signifie pas absence de régulation. Les milliers d’ordinateurs qui constituent ce système décentralisé, enregistrent les échanges de bitcoins à travers le monde. Toutes les transactions sont publiques et anonymes. 

  • Comment obtenir des Bitcoin ?

Il existe plusieurs façons de se procurer ces unités virtuelles. Par exemple, en échangeant son argent contre des bitcoins sur une plateforme spécialisée. Début 2013, un bitcoin valait environ 10 euros. Aujourd’hui, il a dépassé la barre de 15 000 dollars américains.

Etre payé en bitcoins plutôt qu’en devise ? C’est possible, même si cela reste encore peu développé. En septembre 2017, un promoteur immobilier à Dubaï (Emirats arabes unis) a proposé à la vente des appartements de luxe uniquement payables en bitcoin. « Du jamais vu », comme l’a rappelé BFM Business.

Après Vancouver (Canada), Helsinki (Finlande) ou Bratislava (Slovaquie), la maison du Bitcoin de Paris a ouvert ses portes dans la capitale française en mai 2014, équipée de distributeurs de bitcoins.
 

Distributeur de bitcoins à Boston, aux Etats-Unis © AP Photo/Steven Senne, File
Distributeur de bitcoins à Boston, aux Etats-Unis © AP Photo/Steven Senne, File
  • Pour acheter quoi ?

Les échanges de bitcoins se font via une application ou portefeuille électronique à télécharger sur un ordinateur ou un téléphone portable... Aussi facile que d’envoyer un email ou un message texte, d’après ses nombreux partisans.

Monnaie la plus performante en 2015 et 2016, le bitcoin reste encore très volatile. Elle est donc surtout utilisée pour les échanges contre des euros ou des dollars. « N’essayez pas de vendre votre bicyclette en bitcoin sur leboncoin (site de vente de biens et services entre particuliers), vous ne trouverez pas d’acheteurs. Le bitcoin est encore trop volatile pour faire du commerce, ce n’est pour l’instant qu’une monnaie de spéculateurs », peut-on lire sur le site Bitcoin.fr. C'était vrai au début du bitcoin, ajoute le site, qui propose maintenant une liste de commerces ayant vu leur chiffre d'affaire augmenté grâce à ces unités décentralisées.

Autre limite ? La sécurité. Si le bitcoin est virtuel, les clés de chiffrement informatiques qui permettent d’effectuer les transactions peuvent être, elles, piratées. « La société de vente de bitcoin Xapo, basée à Hong-Kong, s'est installée au creux de la montagne suisse, dans l'optique d'un stockage ultra-sécurisé », raconte la RTBF.
 

Kiosque pour vendre des bitcoins © AP Photo/Jeff Chiu, File
Kiosque pour vendre des bitcoins © AP Photo/Jeff Chiu, File
  • De "l’or digital"

Beaucoup de détenteurs de bitcoins -  entre  500 000 et 1 million de personnes dans le monde – compare le bitcoin à l’or. Car comme l’or, le bitcoin existe en quantité limitée : au total, seulement 21 millions ont été créés informatiquement par Satoshi Nalamoto. Tous ne sont pas encore en circulation : on en compte plus de 16 millions actuellement. Et comme l’or, il faut du matériel – ici informatique – du temps et de l’énergie - électrique - pour mettre de nouveaux bitcoins sur le marché. 

A lire sur le même sujet :

> Le Bitcoin, monnaie dématérialisée : une révolution en marche ?

 > La blockchain : futur big bang numérique ?