Le drapeau irakien flotte de nouveau sur Tal Afar

Duplex Tal Afar

Les forces gouvernementales irakiennes, appuyées par la coalition internationale anti-djihadiste, ont repris ce dimanche 27 août 2017 Tal Afar, l'un des derniers bastions du groupe Etat islamique (EI).

dans
Le drapeau irakien flotte de nouveau sur la cité historique et stratégique de Tal Afar, située près de la frontière syrienne, au Nord du pays.

Après la libération de Mossoul, c'est une nouvelle victoire de poids pour les forces irakiennes et la coalition internationale anti-djihadiste, qui avaient lancé l'assaut une semaine plus tôt.

Après avoir subi des pertes importantes les premiers jours, les forces irakiennes sont parvenues sans trop de difficultés à reprendre peu à peu possession des quartiers de la ville.

"On avait évalué que les combats devaient prendre environ un mois avant qu'on ne puisse déclarer la ville reprise par le gouvernement irakien, mais ça n'a finalement pris qu'une semaine, explique Marie-Eve Bédard, correspondante de notre partenaire Radio-Canada. C'est une victoire qui a même surpris les commandants, les généraux de l'armée irakienne et les forces spéciales de la coalition internationale."

Une victoire éclair, qui s'explique essentiellement, d'après Marie-Eve Bédard, par deux éléments. "La ville était essentiellement vide. Les 1500 à 3000 combattants du groupe armé Etat islamique, que l'on croyait présents à Tal Afar, auraient pour la plupart pris la fuite. De plus, elle s'était également vidée de sa population civile, qui avait fui au fil des ans les environs de Tal Afar. Et comme il y avait très peu de gens, les généraux se sont, en quelque sorte, donné carte blanche dans le choix des armes et des cibles".