Info

Le Kirghizstan déchiré par des massacres interethniques

Destructions dans les quartiers ouzbeks de la ville d'Och en juin 2010. AFP
Destructions dans les quartiers ouzbeks de la ville d'Och en juin 2010. AFP

Alors que cette ancienne République de l’URSS avait réussi à faire cohabiter sur son territoire une multiplicité de communautés, elle semble aujourd’hui basculer dans une phase de forte instabilité sur fond de crise économique.

Après un soulèvement populaire, le président kirghize Kourmanbek Bakiev s’est exilé en Biélorussie le 15 avril 2010. Le 10 juin, des violences interethniques ont éclaté dans le sud du pays entre Kirghizs et Ouzbeks, faisant entre 400 et 2000 morts.

En juin, une nouvelle Constitution instituant un régime parlementaire a été introduite, dans l'espoir d'apaiser les divisions politiques et ethniques. Mais c'est le score que fera le parti d'opposition aux législatives du 10 octobre qui sera déterminant pour le futur.

dans

SOMMAIRE DU DOSSIER


L'enquête de Human Right Watch

L'ONG dénonce l'armée gouvernementale kirghiz.

“Il y aura une enquête internationale sur ces exactions“

Les forces de sécurités coupables de tortures ? Les explications de Rupert Colville, porte-parole de la Commission des droits de l'Homme à l'ONU.

Reportage dans les rues d'Och

Un mois après les violences interethniques, notre envoyé spécial s'est rendu sur place.

“L'adoption d'une nouvelle Constitution ne résoud pas les problèmes de fond“

L'analyse d'Alain Deletroz, président de l'International Crisis Group.

Une nouvelle Constitution aprouvée par le peuple

Sauvera-t-elle le pays des dérives autoritaires ?

“Je redoute une situation de chaos général“

Génocide ou début de guerre civile au Kirghizstan ? Les réponses de l'historienne Catherine Poujol.

“Les deux grandes puissances hésitent à intervenir“

Le rôle des Etats-Unis et de la Russie analysé par le journaliste et politologue Vicken Cheterian.

“Un pays pauvre où le ton monte dès qu’il s’agit de partage de terres ou de secteurs rentables“

Causes et origines des massacres interethniques, selon le géographe Jean Radvanyi.

Violences interethniques dans le sud

Les faits en vidéo.

L'opposition prend le pouvoir

Les faits en vidéo.

Scènes de vie au Kirghizstan

Reportage photo dans la capitale de Bichkek et dans les villes d'Och et de Mailuu-Suu entre 2002 et 2009.

Chiffres-clés

Ethnies principales :
Kirghizs 64.9%
Ouzbeks 13.8%
Russes 12.5%

La majorité de la population est musulmane sunnite.

40%
de la population vit sous le seuil de pauvreté.

Le salaire mensuel moyen ne dépasse pas 50 euros.

La dette extérieure s'élève à 2,2 milliards d'euros, soit 48% du PIB.


Sources : Banque mondiale, CIA

Dossier préparé par Laure Constantinesco, Christelle Magnout et Camille Sarret - Juillet 2010