Culture

Le plus ancien manuscrit du Coran découvert au Royaume-Uni

Fragments du Coran découverts à l'université de Birmingham, le 22 juillet 2015.
Fragments du Coran découverts à l'université de Birmingham, le 22 juillet 2015.
©AP Photo/Frank Augstein

Les deux feuillets dormaient depuis près de cent ans dans la bibliothèque de l’Université de Birmingham. Chose inédite : ils dateraient de l’époque où vécut Mahomet.

dans

Une découverte exceptionnelle. Alors qu’elle prépare sa thèse de doctorat, Alba Fedeli, chercheuse italienne à l’université de Birmingham, au Royaume-Uni, tombe sur ces curieuses bribes du Coran en consultant une collection de livres et de documents du Moyen-Orient.

Jusqu'alors, jamais personne n'avait soupçonné le caractère extraordianire de ces extraits qui dormaient dans les archives de Birmingham depuis un siècle. Intriguée par la découverte de la chercheuse, l’université anglaise décide donc de réaliser une datation au carbone 14.

Avec un degré de certitude de 95,4%, l’analyse conclut que les deux feuillets manuscrits du livre sacré ont été rédigés entre 568 et 645 de notre ère. Or, dans la tradition islamique, Mahomet a vécu entre 570 et 632. Il est donc hautement probable que ces bribes du Coran aient été rédigées du temps du Prophète.

Fragments du Coran découverts à Birmingham, le 22 juillet 2015.
Fragments du Coran découverts à Birmingham, le 22 juillet 2015.
©AP Photo/Frank Augstein


Pour Slimane Zeghidour, rédacteur en chef à TV5MONDE et spécialiste de l’islam, "cette découverte crée un précédent". Le manuscrit devenant ainsi le plus ancien extrait du Coran.

Slimane Zeghidour, qui a pris connaissance de ces fragments, estime que le contenu du texte n’a pas changé. "L’alphabet a cependant évolué et s’est enrichi en voyelles. Il y a donc eu un changement d’écriture."

Le manuscrit concerne les versets des sourates 18 à 20 écrites à l’encre en hijazi, un style calligraphique arabe ancien.

"Malheureusement, avec seulement deux pages, il est difficile de dire si le Coran est strictement le même aujourd’hui qu’à l’époque de Mahomet" poursuit-il.

Cette trouvaille, qui tient du miracle, sera visible à l'université de Birmingham du 2 au 25 octobre.

Du manuscrit à l'imprimé

Le Coran est le livre sacré de l’islam et des musulmans. Il est composé des révélations faites par Dieu au prophète Mahomet, par l'intermédiaire de l'archange Gabriel, entre 612 et 632.

Il  est l'acte constitutif de l’islam et sa référence absolue.

À la mort du Prophète en 632, ses proches mettent à l’écrit le texte sacré. Il était jusqu'alors transmis à l’oral. Le Coran, dans sa version définitive, est achevé entre 650 et 655.

Le Coran est divisé en 114 sourates (chapitres), elles-mêmes divisées en versets, classées du plus long au plus court. Il contient deux période : La Mecque (612-622), puis celle de Médine (622-632).

Mais, la langue arabe écrite de l’époque est peu usitée et lacunaire. Dans les premiers temps, certaines consonnes se confondent à l'écrit et toutes les voyelles n'existent pas encore. Jusqu'au milieu du XIXe siècle, date qui marque le début de l'imprimerie arabe, tous les corans sont manuscrits et transcrits par des copistes.

En 1923, un comité d'experts égyptiens établit une édition standard du Coran. Elle sert aujourd'hui de référence à toutes les autres.