Le Rwanda au Conseil de sécurité de l'ONU

Comme chaque année, 5 des 10 sièges non-permanents ont été renouvelés au Conseil de sécurité de l’ONU le 17 octobre 2012. Ils ont été attribués au Luxembourg, à la Corée du Sud, à l'Australie, à l'Argentine et… au Rwanda. Et ce malgré un rapport accablant de l'ONU et les objections de la République démocratique du Congo.

dans

Kigali pointé par doigt par l'ONU

18.10.2012
Le Rwanda au Conseil de sécurité de l'ONU

19.10.2012Avec l'AFP
Le Rwanda au Conseil de sécurité
 
C'est la deuxième fois que le Rwanda siège au Conseil de sécurité. Ce dernier a pourtant dénoncé à plusieurs reprises "l'appui extérieur" apporté aux rebellions en République démocratique du Congo (RDC), sans toutefois mettre en cause nommément le Rwanda, qui bénéficie du soutien des Etats-Unis, ni sanctionner des responsables rwandais comme le réclame Kinshasa. La présence du Rwanda "va compliquer la recherche de l'unanimité" sur ce dossier, a néanmoins estimé un diplomate.

Le Conseil de sécurité de l'ONU (AFP)
Le Conseil de sécurité de l'ONU (AFP)
“Le Rwanda n’est pas digne de sièger au Conseil”

Juste avant le début du vote à l'Assemblée générale, la RDC a soulevé sans succès une objection, affirmant que le Rwanda n'était pas digne de sièger au Conseil en raison de son "rôle déstabilisateur en RDC". Dans un rapport confidentiel de l'ONU, Kigali est en effet accusé d'armer la rébellion du M23 dans l'est de la RDC.

Démenti du Rwanda   

La ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, a rejeté devant la presse les conclusions des experts de l'ONU, parlant de "rapport erroné" et de "manipulation". Le Rwanda, a-t-elle dit, "ne veut pas bouleverser les choses mais apporter une contribution" en vue d'une "solution durable" dans la région des Grand Lacs.

Parmi les quinze membres du Conseil de sécurité, cinq sont permanents et ont un droit de veto  les Etats-Unis, la Chine, la France, la Russie et le Royaume-Uni. Les dix autres sont élus pour une durée de deux ans (renouvelés par moitié tous les ans). Pour être élu, il fallait rassembler une majorité des deux tiers de l'Assemblée, composée de 193 pays membres.

Pour être élu, il fallait rassembler une majorité des deux tiers de l'Assemblée, composée de 193 pays membres : le Rwanda (148 voix), l'Australie (140) et l'Argentine (182) ont été élus au premier tour. La bataille a été plus serrée pour le Luxembourg et la Corée du Sud élus au second tour. Avec 131 voix, le Luxembourg a déjoué les pronostics qui donnait la Finlande (62 voix) comme favorite. Le Grand-Duché, membre de l'ONU depuis 1945 et fondateur de l'Union européenne, n'a encore jamais siégé au Conseil. La Corée du Sud a écrasé le Cambodge, pourtant soutenu par Pékin, par 149 votes contre 43.