Info

Le vol QZ8501 a disparu : série noire pour l'aviation malaisienne

Rouge et blanc : l'identification visuelle d'AirAsia
Rouge et blanc : l'identification visuelle d'AirAsia

“De mauvaises conditions météorologiques.“ Telle est la raison invoquée par le pilote du vol QZ8501 pour modifier son plan de vol entre l'Indonésie et Singapour, ce 28 décembre. Plusieurs heures plus tard, plus aucun signe de l'avion de la compagnie malaisienne à bas coûts AirAsia, ni de ses 162 passagers. C'est une série noire pour l'aviation malaisienne, qui a déjà perdu deux avions en moins d'un an.

dans
Le vol QZ8501 a disparu : série noire pour l'aviation malaisienne


28.12.2014Liliane Charrier (avec agences)
Il est 5h30 heure locale, ce dimanche matin, lorsque le vol QZ8501 décolle de l'aéroport international Juanda de Surabaya, sur l'île indonésienne de Java. Cap sur l'aéroport Changi de Singapour, où l'atterrissage est prévu à 8h30 heure locale, soit minuit et demi en temps universel. A bord de l'A320-200, sept membres d'équipage et 155 passagers, dont 16 enfants et un nourrisson. Parmi les occupants de l'appareil, il y a "trois Sud-Coréens, un Malaisien, un Singapourien, un Britannique et un Français - le co-pilote", a précisé le porte-parole du ministère indonésien des Transports, J. A. Barata. Airbus indique de son côté que l'appareil, livré en octobre 2008, avait environ 23 000 heures de vol et quelque 13 600 vols à son actif.

Un peu avant 8 heures, le pilote annonce qu'il souhaite dévier de sa trajectoire initialement prévue : l'avion, qui vole à 32 000 pieds (9 753 mètres), demande la possibilité de monter à 38 000 pieds (11 582 mètres) afin d'éviter une zone d'orage, en rouge sur l'image ci-dessous :

Médias indonésiens confirment présence de bateaux à la recherche des débris de #QZ8501 à l'est de l'île de Belitung pic.twitter.com/c4qJ7vgEme

— Breaking 3.0 (@Breaking3zero) 28 Décembre 2014


Quelques minutes plus tard, entre le port de Tanjung Pandan, sur l'île indonésienne de Belitung, et Pontianak, à Bornéo, l'appareil disparaît des écrans : "Jakarta a perdu le contact avec le vol AirAsia entre Surabaya et Singapour à 7h55 heure locale," déclare un porte-parole du ministère indonésien des Transports, J. A. Barata. Selon le quotidien anglophone Jakarta Post, l'appareil pourrait s'être écrasé en mer à environ 145 kilomètres de Belitung, au large de la côte orientale de Sumatra, dans la mer de Java, après avoir perdu de l'altitude.

Cette photo circule sur twitter. Elle montre le #QZ8501 perdant de l'altitude pic.twitter.com/1X3QwHiaiw

— Kevin Estrade (@kevinestrade) 28 Décembre 2014


Créée en 1993, AirAsia a été rachetée au gouvernement en 2001 par le Malaisien Tony Fernandes, un patron "décontracté" qui a redressé la compagnie à bas coûts et développé sa flotte, passant de deux boeings il y a quinze ans à une centaine d'appareils aujourd'hui. AirAsia est devenue la plus grosse compagnie low cost à desservir le sud-est asiatique, avec plus de 80 destinations ; elle a commandé 326 Airbus livrables d'ici 2026. Hormis un incident en avril 2006 - les pneus d'un appareil avaient explosé à l'atterrissage en Thaïlande sans faire de victimes - la compagnie tournait jusqu'à présent sans histoires.

AirAsia a indiqué que des recherches ont été lancées pour tenter de localiser l'avion. "Pour le moment nous n'avons malheureusement pas d'autre information sur la situation des passagers et des membres d'équipage à bord", a indiqué la compagnie. Les opérations ont été engagées depuis le centre de recherche et de secours de l'île de Bangka, en mer de Java. Opérations temporairement suspendues à la tombée de la nuit. Elles reprendront lundi matin.


Série noire

2014 restera une année catastrophique pour l'aviation malaisienne avec la perte de deux avions de la compagnie nationale Malaysia Airlines.

Le 8 mars, le vol MH370 disparaissait peu après son décollage de Kuala Lumpur à destination de Pékin, avec 239 personnes à bord. Sa perte reste inexpliquée à ce jour. Le 17 juillet, le vol MH17 qui assurait la liaison entre Amsterdam et Kuala Lumpur explosait en vol, vraisemblablement abattu par un missile pendant son survol de l'est de l'Ukraine. Il transportait 298 personnes.

L'Indonésie, un archipel de plus de 17 000 îles, dépend en grande partie du transport aérien. Elle affiche aussi l'un des pires bilans en matière de sécurité aérienne.