Légalisation du cannabis au Canada: mouvement mondial ?

Un plant de cannabis dans la ferme médicale deTikkun Olam près de la ville de Safed, dans le nord d'Israël. Le cannabis est illégal en Israël mais est autorisé pour le thérapeutique depuis les années 90, dans le traitement des cancers, de la douleur pour la maladie de Parkinson, les schléroses en plaque et même les syndromes post-traumatiques. (AP Photo/Dan Balilty)

Le Canada vote ce jeudi 13 avril la légalisation de l'usage et du commerce du cannabis. Une promesse de loi faite par le Premier ministre Justin Trudeau, censée permettre le contrôle de l'usage de cette drogue douce et le développement d'un marché qui pourrait atteindre des milliards de dollars. L'occasion pour TV5Monde de faire le point sur la législation du cannabis dans le monde.

dans
Lors de sa campagne électorale, Justin Trudeau avait promis de légaliser le cannabis au printemps 2017, et c'est désormais chose faite avec la loi votée ce jeudi 13 avril 2017. Sa ministre de la Santé, Jane Philpott, avait expliqué en 2016 les raisons de cette légalisation : "Nous allons introduire une législation pour empêcher la marijuana de tomber entre les mains des enfants, et les profits de tomber entre les mains des criminels. (…) Bien que ce plan remette en question le status quo dans plusieurs pays, nous sommes convaincus qu’il s’agit de la meilleure façon pour protéger nos jeunes tout en renforçant la sécurité publique".

Depuis 2001, le Canada autorise la plantation et la vente de cannabis à usage thérapeutique, mais avec cette loi, c'est la commercialisation à vocation récréative qui arrive au pays du sirop d'érable. Des boutiques privées devraient donc voir le jour, et comme en Californie, ce commerce pourrait avoir des retombées économiques très importantes. Un rapport publié par le cabinet de consultants Deloitte à l'automne 2016 estime que la nouvelle législation pourrait déboucher sur la naissance d'une industrie de plus de 16 milliards d'euros.

Les limites de la possession et de l'usage récréatif  de cannabis en public devraient être établies à 30 grammes par personne, les plants à domicile limités à quatre et pour une hauteur maximale d'un mètre.

Légalisation, dépénalisation et pénalisation dans le monde

Le Canada passe le cap de la légalisation de la commercialisation et de la consommation de cannabis, à la suite de l'Australie qui a jugé il y a peu que sa culture, sa possession et sa consommation étaient désormais légales. De même que huit Etats américains qui ont autorisé son usage récréatif, sans compter 28 autres qui autorisent son usage thérapeutique.

Mais qu'en est-il dans le reste du monde ? La carte des législations du cannabis sur la planète permet de mieux se faire une idée :

©TV5MONDE

Pour ce qui est du continent européen, là encore les législations divergent ; certains pays étant bien plus tolérants que d'autres, y compris au sein de l'Union européenne, où l'absence de législation commune est flagrante : 

©TV5MONDE
Le cannabis est ainsi décriminalisé en Italie, au Portugal, aux Pays-Bas, en Allemagne ou en Autriche, alors que sa consommation reste illégale et assortie de condamnations en France, en Scandinavie et dans la plupart des pays de l'Ex-bloc soviétique.

Le Canada sera le premier pays du G7 à autoriser le cannabis à des fins récréatives, une légalisation qui pourrait coïncider avec le jour de la fête nationale le 1er juillet 2018 si le projet de loi était adopté. 

La consommation de cannabis à usage récréatif à l'échelle d'un pays n'a pour l'instant été légalisée qu'en Uruguay.