Législatives en France : carnet de campagne à Montréal

videocatherine
Reportage à Montréal
©TV5MONDE / Catherine François, Afonse Mondello, Frédéric Tremblay, Stéphane Hamel

Dix-neuf candidats tentent de se faire élire député des Français d'Amérique du nord. Les représentants de la gauche pensent avoir toutes les chances de remporter ces législatives qui se tiennent le 3 juin dans les Amériques et le 4 juin dans le reste du monde. Notre correspondante Catherine François a rencontré le candidat du Parti socialiste, Yan Chantrel, et la candidate de la France insoumise, Clémentine Langlois.

dans


Plus que quelques heures de campagne pour les 19 candidats qui tentent de se faire élire député des Français d'Amérique du nord. Le premier tour se tient le 3 juin prochain et les représentants de la gauche croient qu'ils ont toutes les chances de remporter ce scrutin. 

Cette élection, Yan Chantrel, candidat du Parti socialiste pour la 1ère circonscription, la prépare depuis un an. Il sillonne le continent nord-américain pour aller à la rencontre des Français qui y vivent.

C'est ainsi que le candidat du Parti socialiste a pu rédiger son programme qu'il dit rassembleur. "Je pense que les Français se sont beaucoup retrouvés dans cette démarche-là, quels que soient leur clivage, parce que des personnes qui ont participé au projet qui me soutiennent ont voté pour Emmanuel Macron à la présidentielle et y'a des gens qui ont voté Jean-Luc Mélenchon donc ça rassemble vraiment."

Le programme de Yan Chantrel prévoit notamment un meilleur accès à l'éducation en français pour les Français d'Amérique du nord, avec un système élaboré de bourses pour permettre à tous d'en profiter.

Le candidat socialiste, qui est installé à Montréal depuis sept ans, veut aussi simplifier l'accès à l'administration française.

Même s'il porte les couleurs d'un parti qui a subi aux présidentielles la pire défaite de son histoire, Yan Chantrel est confiant de dépasser les clivages pour accéder au second tour : "J'invite les électeurs à voter massivement pour ma candidature qui est la seule à avoir la capacité de quelqu'un de gauche progressiste au second tour pour porter nos valeurs."   

Un appel que lance également la candidate de la France insoumise, Clémentine Langlois. "La France insoumise, son mot d'ordre c'est un renouveau démocratique, proposer des candidats qui sont issus de la population, aucun de nous, moi la première, ne venons de la politique", explique Clémentine Langlois.

Clémentine Langlois compte sur l'appui de plusieurs dizaines de groupes qui font campagne sur l'ensemble de la circonscription pour faire connaître le programme de la France insoumise. "Y'a une grande injustice pour les Français de l'étranger vis à vis de l'éducation, vis à vis de la santé, vis à vis de la retraite... aujourd'hui ce que propose le programme l'Avenir en commun c'est avant tout des droits égaux pour les Français où qu'ils se trouvent.

Jean-Luc Mélenchon a obtenu près de 30% des voix lors du premier tour des élections présidentielles à Montréal, où se trouve la plus grande communauté française d'Amérique du nord 

La lutte s'annonce donc difficile entre les candidats de la gauche pour cette première circonscription des Français de l'étranger.

Candidats de la 1ère circonscription des Français établis hors de France (source : ministère de l'Intérieur)
Candidats de la 1ère circonscription des Français établis hors de France (source : ministère de l'Intérieur)
©TV5MONDE
Candidats de la 1ère circonscription des Français établis hors de France (source : ministère de l'Intérieur)
Candidats de la 1ère circonscription des Français établis hors de France (source : ministère de l'Intérieur)
©TV5MONDE