Les activistes syriens récompensés par le prix du Net-citoyen 2012

Les "journalistes-citoyens" des Centres de médias des Comités locaux de coordination en Syrie sont les lauréats 2012 du Prix du Net-citoyen, distinction qui a été remise lundi 12 mars par Reporters sans frontières (RSF) et Google pour saluer ceux qui rassemblent et diffusent "en temps réel, informations et images sur la révolte populaire syrienne".
 
Une des représentantes des activistes syriens, Jasmine, était à Paris pour recevoir le prix. Nous l'avons rencontrée.
 

dans

“ Nous travaillons 24h/24 et 7j/7 pour que le monde sache ce qu'il se passe en Syrie “

“ Nous travaillons 24h/24 et 7j/7 pour que le monde sache ce qu'il se passe en Syrie “

La liste 2012 des pays “ennemis d'Internet“ par RSF

Aujourd'hui, 40 pays censurent Internet à divers degrés contre quatre il y a 10 ans.

Dans son rapport annuel sur la censure du net à travers le monde, RSF a actualisé la listes des pays "Ennemis d'internet", aujourd'hui au nombre de 12: Bahreïn et le Bélarus ont rejoint l'Arabie Saoudite, la Birmanie, la Chine, la Corée du Nord, Cuba, l'Iran, l'Ouzbékistan, la Syrie, le Turkménistan et le Vietnam.
 
RSF rappelle "que la liberté d'information reste fragile et plus que jamais menacée": 200 net-citoyens ont été arrêtés en 2011, soit 30% de plus que l'année d'avant, cinq ont été tués et plus de 120 sont actuellement emprisonnés.
 
"S'ils sont à ce point pourchassés, c'est bien parce que les net-citoyens sont devenus indispensables au processus de collecte de l'information", a déclaré Dominique Gerbaud, président de RSF. "Et les dirigeants l'ont bien compris, en mettant en place des appareils de censure et de surveillance de plus en plus sophistiqués et efficaces, et une répression toujours plus forte".

Le prix du Net-citoyen

Le Prix annuel du Net-citoyen récompense un internaute, un blogueur ou un cyber-dissident qui s'est illustré par ses activités de défense de la liberté d'expression sur le Net. Cette récompense est décernée par un jury international composés de spécialistes de l'information, de blogueurs et de représentants de RSF.
 
En 2010, le Prix du Net-citoyen avait été attribué à des cyber-féministes iraniennes et en 2011 à Nawaat.org, blog collectif animé par des internautes tunisiens.