Info

Les Australiens manifestent pour le mariage gay

Manifestation pour le mariage gay
©TV5MONDE / Commentaire : K.G. Barzegar - Montage : S. Alayrangues

Des milliers d'Australiens sont descendus dans la rue dimanche pour soutenir le mariage gay avant un vote postal sur sa légalisation, les sondages témoignant d'un recul du camp du "oui" malgré le soutien d'une bonne partie de la classe politique. 

dans
Des milliers de marcheurs vêtus aux couleurs de l'arc-en-ciel ont défilé dans les rues de Sydney et de Brisbane deux jours avant l'envoi du matériel de vote aux 15 millions d'électeurs australiens appelés à se prononcer sur la base du volontariat.

"Le mariage est l'union de deux personnes qui s'aiment, il ne s'agit pas de politique. Ca ne devrait pas même pas être soumis à un vote par correspondance", a déclaré Ruth-Rose Bethem, une étudiante pro mariage gay. "Pour moi c'est une question personnelle, parce que j'ai un beau-frère qui est gay et je voudrais qu'il ait les mêmes droits que ma femme", a confié Andrew Pasco, manifestant pro mariage gay.

Bon nombre d'Australiens se sont dits favorables au mariage entre personnes du même sexe ces dernières années, mais une impasse politique a empêché sa légalisation.

Les élus n'arrivaient pas à se mettre d'accord sur la façon d'y parvenir. Le gouvernement conservateur a décidé d'organiser ce vote postal pour tenter de régler la question avant la fin de l'année. Il voulait initialement organiser un plébiscite, une sorte de référendum consultatif,  mais la proposition a échoué par deux fois au Sénat. 

Le camp du "non" progresse

La victoire du "oui" n'est cependant pas certaine. Selon un sondage commandé par une organisation de défense des droits homosexuels publié samedi par le groupe Fairfax Media, le camp des pour, recule. Dans cette enquête menée entre fin août et début septembre, 58,4% des sondés se disent favorables au "oui", soit une baisse de six points en deux semaines. Le camp du "non" gagnait en revanche deux points, à 31,4%, tandis que les "ne savent pas" progressaient de trois points, à 10,2%.

Le sondage montre également que le taux de réponses pourrait être très faible.
Le dirigeant travailliste Bill Shorten, favorable à la légalisation du mariage homosexuel, est donc monté au créneau pour défendre le "oui", évoquant un scrutin qui concerne "notre identité en tant que nation""Croyons-nous à l'égalité des droits pour tous? Nous pouvons gagner (...). Nous pouvons franchir cette montagne", a-t-il lancé.

Le Premier ministre s'engage pour le "oui"

De son côté, le Premie rministre Malcolm Turnbull est personnellement favorable au mariage gay mais il doit affronter l'aile droite de son parti conservateur, très hostile au mariage pour tous. "Je vais voter oui, parce que fondamentalement c'est une question d'équité. Cette réforme a déjà eu lieu partout dans le monde. Dans toutes ces nations, est-ce que le ciel leur est tombé sur la tête? Est-ce que la vie telle qu'on la connaît a pris fin? Le mariage traditionnel a-t-il été mis en danger? La réponse pure et simple, c'est non", a-t-il déclaré dimanche devant une assemblée de partisans du mariage homosexuel.

Les défenseurs du mariage gay militaient pour organiser d'entrée un vote au Parlement, arguant qu'un scrutin national serait clivant.  Le vote postal s'achèvera le 7 novembre et le résultat sera publié avant la fin du mois.