Le Sida en 2016

Lancement d'une campagne pour la journée mondiale du Sida sur les bords du Gange en Inde, le 30 novembre 2016.
Lancement d'une campagne pour la journée mondiale du Sida sur les bords du Gange en Inde, le 30 novembre 2016.
©AP Photo/Bikas Das

La journée mondiale de lutte contre le Sida, ce jeudi 1er décembre, est l’occasion de revenir sur les ravages de la maladie dans le monde cette année. Même si les nouvelles infections continuent d’augmenter, le nombre de personnes qui ont accès au traitement a bondi. L'Afrique reste le continent le plus touché.

dans
Selon le dernier rapport d’ONUSIDA, programme des Nations unies pour lutter contre le VIH, en 2015  :
  • 36,7 millions de personnes vivaient maladie dans le monde.
  • Quelque 2 millions de nouvelles personnes ont été infectées par le virus, dont 150.000 enfants.
  • L’Afrique est le continent le plus touché : au moins 25,5 millions d’Africains sont séropositifs.

Traitement antirétroviral

Dans le monde, à peine la moitié des personnes atteintes du Sida a accès à la thérapie antirétrovirale (18,2 millions, dont 910.000 enfants).

En revanche, de janvier à juin 2016, 1 million de patients supplémentaires ont pu être traités.

Près des trois quarts des femmes enceintes séropositives ont été traitées pour éviter la transmission du VIH à leur enfant.

L’objectif pour 2030 est d’atteindre les 30 millions de personnes sous traitement.

35 millions de morts 

Depuis le début de la pandémie, dans les années 1980, 78 millions d’individus ont été infectés par le VIH. Environ 35 millions d’entre eux ont succombé.

Cependant, les décès liés au Sida ont chuté de 45% depuis le pic de l’épidémie en 2005 : 1,1 million personnes sont mortes en 2015.

La tuberculose reste la principale cause de décès, puisqu’environ 1 mort liée au Sida sur 3 est due à cette maladie. 

La journée mondiale de lutte contre le Sida a lieu chaque 1er décembre depuis 1988. Partout dans le monde, des actions de préventions, de sensibilisation et d'information sont organisées.

Le Sida, qu'est-ce que c'est ?


Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), "le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) infecte les cellules du système immunitaire, les détruit ou les rend inefficaces. L’infection par le virus se traduit par une détérioration progressive du système immunitaire, entraînant une immunodéficience. Le système immunitaire est considéré comme déficient lorsqu’il ne peut plus remplir son rôle, qui est de lutter contre l’infection et la maladie. (...) Le terme de sida s’applique aux stades les plus avancés de l’infection à VIH, définis par la survenue de l’une ou de plusieurs des vingt infections opportunistes ou cancers liés au VIH."

Il n'existe aucun traitement pour guérir du VIH, mais les médicaments antirétroviraux combattent le virus en gênant ou stoppant sa reproduction dans l'organisme.

Une personne atteinte par le VIH est séropositive.

Le VIH n'est pas contagieux, mais il se transmet lors :

  • des rapports sexuels, vaginaux, anaux ou bucco-géntiaux, non protégés avec une personne infectée ;
  • d'une transfusion sanguine contaminée ;
  • d'un partage de matériel d'injection contaminé ;
  • de la grossesse, l'accouchement ou l'allaitement, de la mère séropositive à l'enfant.
Pour limiter les risques de transmission :
 
  • utiliser des préservatifs masculins ou féminins ;
  • se faire dépister.