Info

Les Chroniques québécoises de Catherine François

dans

Dans la cour des grands...

Incendies, de Denis Villeneuve.
Incendies, de Denis Villeneuve.
Il s’appelle Denis Villeneuve, c’est un jeune cinéaste québécois qui vient de faire une entrée remarquée dans la cour des grands en inscrivant son dernier film, INCENDIES, dans la catégorie « meilleur film en langue étrangère » pour les OSCARS. La nouvelle a transporté de joie tout le milieu culturel ici car ce n’est quand même pas tous les jours qu’un film québécois concourre aux Oscars ! Et elle mérite d’être soulignée car c’est aussi une formidable nouvelle pour la Francophonie, puisque ce film a été tourné en français…
Joint à Sundance, dans l’UTAH, où il présentait justement INCENDIES au festival bien connu de cette région, Denis Villeneuve n’a pas caché sa surprise et sa grande émotion que son film ait été retenu par l’Académie. « Juste le fait d’être en nomination est pour moi, honnêtement, sincèrement, gigantesque. Je ne m’attendais pas à vivre cela un jour dans ma vie » a déclaré le réalisateur, qui s’est dit très fier également de se retrouver en compétition avec un de ses cinéastes favoris, le réalisateur mexicain Alejandro Gonzalez Inarritu pour son film « Biutiful ».
Denis Villeneuve a également tenu à rappeler – comme il le fait d’ailleurs dès que son film reçoit un prix ou des louanges – que tout le mérite revient à Wajdi Mouawouad dont il a adapté la pièce également baptisée « Incendies ». « Il faut rendre à César ce qui appartient à César » a précisé le jeune réalisateur de 44 ans. Une humilité maintenant légendaire qui est vraiment tout à son honneur car oui, ce film est une adaptation de cette magnifique pièce de Wajdi Mouawouad, mais une EXCELLENTE adaptation qui a raflé des prix prestigieux dans tous les festivals où le film a été présenté – plus d’une dizaine de prix à ce jour. Une splendide adaptation qui fait également, littéralement, le tour du monde, puisque près de 50 pays en ont racheté les droits. Un succès mondial donc … et un succès populaire, car INCENDIES est encore en salle ici au Québec après 5 mois de présentation et plus de deux millions et demi de dollars au box-office. Le sujet du film est pourtant loin de jouer dans la comédie fleur bleue puisqu’il raconte la quête tragique de jumeaux dont la mère vient de mourir et qui remontent le temps… et l’Histoire pour découvrir quelle a été la réelle vie de leur maman... et de la leur. Un film magnifique, passionnant et bouleversant, avec de solides acteurs et une excellente direction. Alors pour ceux qui ne l’ont pas encore vu, un seul conseil : allez-y ! La dernière fois qu’un cinéaste canadien a remporté un Oscar, c’était en 2004, Denys Arcand, un autre grand cinéaste québécois avait alors remporté l’Oscar du meilleur film étranger avec « Les Invasions barbares ». Denis Villeneuve va-t-il répéter l’exploit ? Réponse le 27 février…

Dans la cabane de Catherine François au Canada

Que se passe-t-il dans le « plus beau pays du monde » - comme aimait le définir l’ex premier ministre du Canada Jean Chrétien - ? Correspondante depuis maintenant deux ans de TV5 Monde au Canada - en poste à Montréal - je vous propose dans ces carnets de suivre l’actualité de cet immense pays, baigné d’un océan à l’autre, avec toutefois un éclairage braqué plus spécifiquement sur le Québec, la province où vit la majorité francophone… je veux, dans ces carnets que je vous offrirais sur une base régulière, vous présenter ce qui fait les grands titres de la presse d’ici et vous parler de sujets d’actualité dont je ne parle pas forcément dans les reportages que je produis pour TV5 Monde. Cette nouvelle tribune me donnera aussi l’occasion de revenir plus en détails sur certains de ces reportages et de vous narrer des anecdotes de tournage quand j’en aurais – il y en a souvent - Bref, de quel bois se chauffe ma « cabane au Canada » ? Vous le saurez en venant consulter régulièrement ces pages…