Info

Les Chroniques québécoises de Catherine François

dans

Le dalaï-lama fait un tabac à Montréal

C’était  l’événement médiatique de la semaine du 7 septembre à Montréal, ce passage du dalaï-lama dans la métropole québécoise à l’occasion de la 2ème conférence mondiale sur les religions du monde…

L’occasion donc d’avoir en chair et en os devant moi le chef spirituel des Tibétains et celui qui incarne aussi depuis des décennies la résistance de ce peuple à l’oppresseur chinois.

Un personnage


Du charisme, l’homme en dégage, c’est indubitable…  Il dégage également la bonté et la générosité… Il a un accent à couper au couteau quand il parle en anglais – j’ai parfois eu du mal à le comprendre  - et il a un rire franchement contagieux – et il rigole souvent d’ailleurs. Bref un homme sympathique et chaleureux qui porte également un message d’amour, de paix et de compassion.

Devant des milliers de Montréalais rassemblés dans un stade pour l’entendre, il a déclaré « Le 20ème siècle a été un bain de sang. Le 21ème siècle ne doit pas en être un ».

Devant quelque 2500 personnes réunies au Palais des Congrès de Montréal dans le cadre de la Conférence, il a expliqué que les religions pouvaient être des forces positives. Et qu’il ne faut pas condamner en bloc toutes les religions parce que certains de leurs fidèles posent des gestes destructeurs.

Et en conférence de presse, devant un parterre de journalistes, il a incité la presse à débusquer la corruption qui mine les régimes politiques… « Votre nez doit être aussi long que celui de l’éléphant » a dit avec humour le chef spirituel des Tibétains… qui a fait toute une sortie également contre le régime de Pékin en apostrophant un journaliste chinois : « Le régime chinois est un régime immoral, les Chinois doivent connaître un jour la démocratie et la liberté de presse ».

Même s’il a abandonné il y a quelques mois son rôle de leader politique du Tibet, on voit qu’il continue à ne pas mâcher ses mots quand il s’agit de dénoncer le régime qui a pris le contrôle de son peuple – il est en exil depuis 1959.

“Your ennemy is your best teacher for yourself”

C’est ce que nous a expliqué le dalaï-lama… Avouez, la phrase porte à réflexion…  Notre ennemi est notre meilleur professeur, celui qui nous apprend la patience et le pardon. Une façon intéressante de voir les choses, non ?

Bref, moi qui n’ai aucun penchant pour tout ce qui est religieux et religion, soutane, mosquée, église ou autres, je me suis sentie privilégiée de rencontrer cet homme, tout ce qu’il incarne, son message. Un personnage…

PS : Pour la petite histoire, toute la journée, le dalaï-lama a transporté avec lui un petit sac en toile bourgogne … duquel il a extirpé d’ailleurs lors de la Conférence une mini-casquette, qu’il s’est mis fièrement sur la tête en disant à la foule « c’est parce que je veux voir vos visages »… Mais au-delà de cette casquette, j’aurais bien aimé savoir ce qu’il y avait d’autres, dans ce petit sac…



Regardez le reportage de Catherine François sur la visite du dalaï-lama

09.09.2011
Regardez le reportage de Catherine François sur la visite du dalaï-lama

Dans la cabane de Catherine François au Canada

Que se passe-t-il dans le « plus beau pays du monde » - comme aimait le définir l’ex premier ministre du Canada Jean Chrétien - ? Correspondante depuis maintenant deux ans de TV5 Monde au Canada - en poste à Montréal - je vous propose dans ces carnets de suivre l’actualité de cet immense pays, baigné d’un océan à l’autre, avec toutefois un éclairage braqué plus spécifiquement sur le Québec, la province où vit la majorité francophone… je veux, dans ces carnets que je vous offrirais sur une base régulière, vous présenter ce qui fait les grands titres de la presse d’ici et vous parler de sujets d’actualité dont je ne parle pas forcément dans les reportages que je produis pour TV5 Monde. Cette nouvelle tribune me donnera aussi l’occasion de revenir plus en détails sur certains de ces reportages et de vous narrer des anecdotes de tournage quand j’en aurais – il y en a souvent - Bref, de quel bois se chauffe ma « cabane au Canada » ? Vous le saurez en venant consulter régulièrement ces pages…