Les Chroniques québécoises de Catherine François

dans

Il a osé avouer

David Testo, joueur de soccer dans l'équipe de Montréal.
David Testo, joueur de soccer dans l'équipe de Montréal.
Même en 2011, il est encore parfois difficile de dire sur la place publique que l’on est homosexuel… Certaines société, on le sait, n’ont aucune tolérance envers l’homosexualité et il existe également des domaines où elle est encore très mal acceptée. C’est le cas du sport professionnel, notamment les sports collectifs masculins, où le tabou reste très fort.

Eh bien il y a un jeune homme à Montréal qui, en novembre dernier, à décider de briser ce tabou en avouant publiquement qu’il était homosexuel. Il s’appelle David Testo, il est footballeur professionnel et vient de passer 4 ans à jouer avec l’équipe de Montréal, l’IMPACT. Une déclaration qui a fait beaucoup de bruit ici… et un peu partout ailleurs.

Un geste courageux… et salué

Beaucoup de bruit, parce qu’on peut compter sur les doigts d’une main le nombre d’athlètes professionnels pratiquant un sport collectif qui sont « sortis du placard » comme le veut l’expression : excluant David Testo, deux footballeurs professionnels auraient publiquement reconnu leur homosexualité, ainsi qu’un rugbyman gallois et un joueur de basket retraité de la NBA qui a été le premier dans le monde du basket à le faire. L’histoire de David Testo a donc fait le tour du monde.

Le footballeur de 30 ans, d’origine américaine, a fait sa déclaration à l’une de mes collègues journalistes du service des sports de Radio-Canada, Marie Malchelosse, qui suit les activités du club de foot de Montréal  depuis des années. Il lui a expliqué qu’il n’en pouvait plus de transporter ce lourd secret sur ses épaules depuis des années … un lourd secret qui était par contre connu au sein de l’équipe et du monde médiatique, mais personne n’en avait soufflé mot car ici, l’orientation sexuelle d’un artiste ou d’un athlète reste de l’ordre du privé sauf si le principal intéressé décide de le rendre publique.

C’est donc ce qu’a décidé de faire David Testo, un geste salué unanimement ici - jusqu’à l’Assemblée nationale du Québec - et salué également par la direction de l’équipe et par ses anciens équipiers – David n’a plus de contrat avec Montréal mais sa carrière n’est pas terminée pour autant, il espère être embauché par un autre club dans la ligue de foot nord-américaine.

Son homosexualité était donc connue et acceptée par l’équipe, plusieurs joueurs ont précisé, à la suite de sa déclaration, que David était très apprécié au sein de l’équipe et que le fait qu’il soit gay, cela n’avait rien changé pour eux. 

Après avoir avoué son homosexualité, David  a reçu une avalanche de messages de soutien et de remerciement.
Après avoir avoué son homosexualité, David a reçu une avalanche de messages de soutien et de remerciement.
La fin d’un tabou ?

Lors de son entrevue avec Marie Malchelosse, David a précisé qu’on pouvait être un excellent joueur de foot et être gay – en passant, David a été élu meilleur joueur de la ligue en 2009 - et qu’il regrettait de ne pas avoir fait cette déclaration plus tôt. Le jeune homme se dit libéré par cet aveu, il espère maintenant que d’autres athlètes professionnels, homosexuels eux aussi, vont suivre son exemple.

Il a reçu en tout cas une avalanche de courriels, lettres et appels provenant de toute sorte de monde, dont des athlètes homosexuels, professionnels ou non, qui, effectivement,  l’ont remercié d’avoir fait cette sortie publique car eux aussi vivent exactement ce qu’il venait de raconter. Peut-être que ce geste de David Testo va inciter d’autres personnes à le poser à leur tour. Cela pourrait aider à briser ce tabou qui perdure dans ces sports comme le football, le rugby ou le hockey sur glace, des  sports qui véhiculent une image forte de virilité et où l’homophobie est encore très présente. Plus ils seront nombreux à le dire et plus le tabou sera ébranlé.

Il faut bien commencer quelque part… briser le silence, assumer ce que l’on est, s’attaquer aux stéréotypes, démontrer que l’on peut être aussi bon et performant qu’un hétérosexuel, et qu’être homosexuel, finalement, ce n’est rien d’autre qu’une caractéristique comme avoir les yeux bleus ou les cheveux bruns. C’est ce que vient de faire David Testo, un homme courageux, un sportif accompli et performant, qui mérite… toute notre admiration.

13.12.2011Reportage de Catherine François
Les Chroniques québécoises de Catherine François

Dans la cabane de Catherine François au Canada

Que se passe-t-il dans le « plus beau pays du monde » - comme aimait le définir l’ex premier ministre du Canada Jean Chrétien - ? Correspondante depuis septembre 2008 de TV5 Monde au Canada - en poste à Montréal - je vous propose dans ces carnets de suivre l’actualité de cet immense pays, baigné d’un océan à l’autre, avec toutefois un éclairage braqué plus spécifiquement sur le Québec, la province où vit la majorité francophone… je veux, dans ces carnets que je vous offrirais sur une base régulière, vous présenter ce qui fait les grands titres de la presse d’ici et vous parler de sujets d’actualité dont je ne parle pas forcément dans les reportages que je produis pour TV5 Monde. Cette nouvelle tribune me donnera aussi l’occasion de revenir plus en détails sur certains de ces reportages et de vous narrer des anecdotes de tournage quand j’en aurais – il y en a souvent - Bref, de quel bois se chauffe ma « cabane au Canada » ? Vous le saurez en venant consulter régulièrement ces pages…