Les journalistes pris en otage en Syrie pour quels enjeux ?

Les quatre otages revenus en France dimanche 20 avril avec le président de la République François Hollande, AFP
Les quatre otages revenus en France dimanche 20 avril avec le président de la République François Hollande, AFP

Edouard Elias, Didier François, Nicolas Henin et Pierre Torrès, ont été libérés par leurs preneurs d'otages en Syrie. Les journalistes représentent désormais un enjeu important au sein des conflits et de nombreuses questions se posent lorsque des libérations comme celle-ci surviennent. Eclairage.

dans

Journalistes ex-otages en Syrie : trois spécialistes répondent aux questions sur leur libération

La France, en tant qu'Etat n'a pas payé de rançon, affirment les dirigeants de ce pays. Mais cela exclut-il que quelqu'un d'autre l'ai fait ? La liberté de la presse est-elle désormais dépendante de la géopolitique ? Quel rôle a pu jouer le Qatar dans cette libération ?

Christophe Deloire (Directeur général de RSF), Arnaud Danjean (Député européen UMP et président de la sous-commission européenne "défense et sécurité") ainsi qu'Hasni Abidi (politologue et directeur du Centre d'études et de recherche sur le monde arabe et méditerranéen à Genève) répondent à ces questions et de nombreuses autres autour de la libération des otages et des enjeux géopolitiques que représentent les journalistes aujourd'hui dans les conflits.

Journalistes ex-otages en Syrie : trois spécialistes répondent aux questions sur leur libération

Derniers otages français libres :