Info

Les points clés de la conférence de presse de François Hollande

Le président français François Hollande lors de sa conférence de presse à Paris le 5 février 2015 
Le président français François Hollande lors de sa conférence de presse à Paris le 5 février 2015 
©capture d'écran

Face à la presse, le président de la République est revenu sur les attentats du mois de janvier à Paris en annonçant les mesures prises par l'Etat. François Hollande a également abordé l'engagement de la France sur les dossiers Ukraine, Grèce, Syrie, Nigeria et le climat en vue de la conférence de Paris en décembre prochain. 

dans

Un mois après les attentats de Paris, presque jour pour jour, François Hollande ouvre la cinquième conférence de presse de son quinquennat. L'attaque contre Charlie Hebdo et la prise d'otages du supermarché kasher occupent les premières minutes de son discours. 

"La France a été attaquée dans ce qu’elle a de plus sacré : la liberté d’expression, la République et l’égalité humaine", a-t-il déclaré tout en insistant sur la force d'un pays uni qui s'est soulevé lors des grandes manifestations du 11 janvier qui ont rassemblé plus de 4 millions de personnes dans tout l'hexagone :

Et d'ajouter: "là où les fanatiques voulaient semer la peur, elle (La France, ndlr) a fait masse". François Hollande a insisté sur cet "esprit de janvier 2015" en déclarant "je dois le prolonger".

Extrait de la conférence de presse de François Hollande : 

extrait conférence de presse François Hollande 5 février 2015

Après les attentats de Paris, l'agression il y a quelques jours des soldats protégeant un centre communautaire juif, et face à la menace terroriste accrue en France, le président souligne que l'Etat doit "être à la hauteur". 

Parmi les mesures : "Une loi sur le renseignement est en train d'être préparée. Elle sera présentée en mars et sera votée avant l'été." Et "des mesures seront prises aussi bien à l'échelle nationale qu'européenne pour surveiller les déplacements."
Des mesures prises rapidement et des "moyens dégagés" dans le respect des valeurs de la République :

Il s'est attardé sur l'importance de la laïcité dont l'enseignement se fait surtout par et à l'école :

En réponse aux inégalités du territoire français, qui ont été à nouveau soulevées dernièrement par l'emploi du terme d'"apartheid" par le Premier ministre Manuel Valls, le président a annoncé la création "d'une agence nationale de développement économique sur les territoires.

Parmi ses autres annonces sur le plan national figure la "modernisation" de la "force de dissuasion nucléaire". 

La président aborde ensuite les dossiers internationaux :

Ukraine

La France "veut éviter la guerre" en Ukraine et ne rentrera pas dans le débat "sur la fourniture des armes" au pays, a annoncé François Hollande. "Nous devons tout faire pour que ce soit la politique et la diplomatie qui reprennent leurs droits".

Afin de trouver une solution pacifique, il a annoncé se rendre ce jeudi 5 février après-midi à Kiev avec la chancelière allemande Angela Merkel : "nous ferons une nouvelle proposition de règlement sur le conflit lui-même, qui sera fondée sur l'intégrité territoriale de l'Ukraine. Nous irons la discuter avec le président Porochenko". Et vendredi 6 février, ils rencontreront à Moscou le président russe Vladimir Poutine.
Au cours de son discours et des réponses à la presse, François Hollande a maintes fois cité la chancelière allemande notamment sur le dossier grec, insistant sur le poids diplomatique du couple franco-allemand :

Grèce

Le président français a rencontré ce mercredi 4 février le nouveau chef du gouvernement grec : Alexis Tsipras à qui il a demandé d'aller voir Angela Merkel qui "le recevra". Il a aussi rappelé le rôle de la France auprès de la Grèce :

François Hollande a estimé également que la décision de la Banque centrale européenne de priver les banques grecques d'une partie de ses financements "renvoie sur les Etats, sur les gouvernements, les responsabilités et c'est bien légitime." Tout en ajoutant que "l'austérité à tout jamais n'est une solution ni pour les Grecs, ni pour les autres."

Climat

En vue de la conférence sur le climat qui se tiendra à Paris en décembre 2015, François Hollande a annoncé le vote d'une loi sur la biodiversité ainsi que la création d'une agence sur la biodiversité. 

Il a invité les écologistes à venir participer au gouvernement s'ils "veulent venir" car "ils sont les bienvenus". 

François Hollande va entamer dans les prochains jours une tournée mondiale sur le thème du climat. Il commencera fin février par un voyage aux Philippines en compagnie de Nicolas Hulot. 

Zones de conflit

En Afrique "Que fait la France ?" interpelle-t-il. "Elle soutient ces forces africaines qui luttent contre le terrorisme", a répondu le président à une question sur le continent et l'accroissement de violence de Boko Haram au Nigeria. 

"Mais qu'on comprenne bien : la France ne peut pas régler tous les conflits du monde. En Libye, où c'est le désordre absolu, on la sollicite au Nigeria. Au Nigeria, au Cameroun, et dans la zone du Sahel, on l'appelle. En Syrie, j'ai été sollicité. La France ne peut pas être la seule puissance du monde à agir."  Il en a profité pour lancer un appel à la communauté internationale : "Faites votre travail ! Ne faites pas la leçon, faites l'action. Faites votre devoir !"