Mariage gay aux Etats-Unis : la cour suprême en plein débat

Depuis le 26 mars a lieu à la Cour Suprême des Etats-Unis un débat historique sur le mariage gay. Si une majorité des Américains est favorable au mariage des homosexuels, celui-ci n'est pour l'heure autorisé que dans neuf Etats et dans la capitale fédérale Washington. 

dans
Mariage gay aux Etats-Unis : la cour suprême en plein débat

27.03.2013Par AFP
Les neuf "sages" ont commencé par examiner mardi 26 mars l'interdiction du mariage des couples de même sexe en Californie. Ils se penchent mercredi 27 mars sur la loi fédérale de Défense du mariage, qui empêche les homosexuels, légalement mariés dans les neuf Etats qui l'autorisent, d'être reconnus mariés au niveau fédéral.

En Californie, où le mariage de même sexe a été brièvement reconnu, les gays et les lesbiennes ne peuvent désormais plus se lier que par un pacte civil, bénéficiant à ce titre des mêmes droits que les couples mariés. Mais le mariage leur est interdit par un amendement à la constitution californienne, la "proposition 8", validée par référendum, qui stipule que le mariage est réservé à "un homme et une femme".

Huit autres Etats ont voté une union civile pour les couples homosexuels mais leur interdisent le mariage. Arguant d'une "discrimination sur la base de l'orientation sexuelle", l'administration Obama réclame que le mariage gay soit légal dans ces Etats.
"Chaque Américain doit pouvoir épouser la personne qu'il aime", avait tweeté le 25 mars Barack Obama, qui interviendra, par la voix de son avocat Donald Verrilli, en tant qu'"ami" de deux couples homosexuels.

De leur côté, les défenseurs de "Prop 8" et du mariage traditionnel, estiment qu'une décision de cette envergure doit être prise par le Congrès, car une procédure parlementaire a "plus de chances d'être reconnue comme légitime", selon leur avocat Charles Cooper.

Quand 58% des Américains penchent pour le mariage gay, "je ne pense pas que la Cour voudra être du mauvais côté de l'Histoire", a déclaré à l'AFP l'avocate Elizabeth Wydra, du Centre pour le respect de la Constitution. Il faudra attendre fin juin pour connaître la décision rendue par les juges américains, à savoir la légalisation ou non du mariage homosexuel sur tout le territoire.


Un tweet de Barack Obama le 25 mars : "#MariageEgalité pour tous : le président Obama est le premier président en exercice à dire que les couples de même sexe doivent avoir le droit de se marier"