Présidentielle 2017 : Le Pen ou Macron ? Retour sur cette journée électorale du second tour

©AP

Près de 47 millions d'électeurs français ont été appelés à choisir entre les deux candidats en lice : Emmanuel Macron, fondateur de En Marche! et la candidate du Front national Marine Le Pen. Retour sur cette journée électorale. 

dans

Le 23 avril 2017 dernier, deux candidats ont émergé du premier tour de l'élection présidentielle - un scrutin inédit qui s'est soldé par l'élimination des grands partis traditionnels.

  • Emmanuel Macron, 39 ans (En marche!), pro-européen et novice en politique à l'ascension inattendue, a obtenu 24,1% des suffrages ;
  • Marine Le Pen, 48 ans (Front National),  isolationniste et d'extrême droite, a obtenu 21,30% des voix.
A la mi-journée ce dimanche 7 mai en France, tous deux ont voté, Macron au Touquet, Le Pen dans son fief de Hénin-Beaumont :
 

Les deux candidats que tout oppose se sont affrontés le mercredi 3 mai lors d'un débat télévisé tendu suivi par des millions de Français.

► Le débat entre Marine le Pen et Emmanuel Macron vu par la rédaction de TV5MONDE.
 

Dès samedi, les électeurs des Antilles françaises, de Guyane (Amérique du Sud), de Saint-Pierre et Miquelon (archipel français d'Amérique du Nord) et de Polynésie française (Pacifique Sud) avaient commencé à voter. 

En Guyane, le dépouillement commence déjà :
 


Parmi les 46,97 millions d'électeurs qui sont inscrits sur les listes électorales, plus d'un million sont établis hors de France. Les expats, ces "Français de l'étranger", sont plus de 1 780 000 inscrits officiellement sur les listes consulaires. Pourquoi et pour qui les Français de l'étranger votent-ils ?

► Des Etats-Unis au Liban, en passant par la Suisse, la Thaïlande, la Chine ou la Côte d'Ivoire, rencontres avec ceux qui portent un autre regard sur cette élection.

Lors du premier tour, l'affluence des électeurs français a parfois entraîné des heures d'attente dans les bureaux de vote. Le ministère des Affaires étrangères et du Développement international français en a tiré des leçons et proposé des solutions. 

► Lire aussi Présidentielle 2017 : la France veut mieux s'organiser pour ses électeurs à l'étranger

Reste qu'aux Etats-Unis, à Boston, Franck dit avoir attendu une heure avant d'atteindre l'urne. A Washington aussi, les Français ont voté en masse :



Idem à Tokyo, où la file d'attente est longue :

Lili, au Mexique, a voté à Queretaro, une ville à plus de 2h30 de route de sa ville de résidence San Luis de Potosi. Rien que pour déposer son bulletin dans l'urne, elle et son mari ont prévu de rester une nuit sur place.

A Sydney aussi, en Australie, il fallait être motivé pour déposer son bulletin dans l'urne : 

En Asie, d'importantes communautés françaises ont voté à Hong Kong et au Vietnam :

 



A Montréal, dans la province canadienne de Québec, les citoyens français n'ont pas vraiment perçu d'amélioration dans l'organisation du scrutin par rapport au premier tour, le 23 avril dernier, comme l'expliquent nos partenaires de Radio-Canada :

2nd tour vote canada
Par nos partenaires de Radio-Canada


Dans l'Hexagone, les 66 546 bureaux de vote ouvrent de 8 heures (6 heures TU) à 19 heures (17 heures TU). Dans certaines grandes villes, les bureaux resteront ouverts jusqu'à 20 heures TU (18 heures TU).

C'est la première fois qu'une présidentielle se déroule sous le régime de l'état d'urgence, instauré dans la foulée des attentats du 13 novembre 2015 revendiqués par le groupe État islamique. Plus de 50 000 policiers, gendarmes et militaires seront déployés pour assurer la sécurité le jour du scrutin, dont 12 000 dans l'agglomération parisienne.

L'un des enjeux de cette élection cruciale sera la participation, peut-être moins importante qu'au 1er tour (78,69 %). Une situation rare dans l'histoire de la Ve République où les Français se déplacent davantage au second tour de la présidentielle qu'au premier.