Info

Midterm - La Chambre aux républicains, le Sénat aux démocrates

Les premiers résultats ont confirmé ce que prédisaient les sondages : une sérieuse déroute pour les démocrates. Mais pour Thomas Snégaroff, historien et chroniqueur à TV5Monde, cette cohabitation pourrait être bénéfique pour Barack Obama... dans deux ans.

dans

And the winner is...

Les républicains ! Sans contestation possible, ils engrangent leur meilleure progression à la Chambre des Représentants depuis la fin des années... 1940 ! Le nouveau speaker sera en fait un ancien speaker, puisque John Boehner l'était déjà en 2004. Cela jette un peu le trouble sur l'idée d'un renouvellement de fond en comble de la vie politique américaine avec l'arrivée en fanfare du Tea Party...

Celui-ci n'est pas le grand gagnant de l'élection. Même si certains de ses membres entrent au Sénat (mais sous couleur républicaine), Marco Rubio en Floride et Rand Paul dans le Kentucky en attendant peut-être Jo Miller en Alaska, d'autres ont perdu, O'Donnell, bien sûr, mais surtout Sharron Angle qui n'a pu vaincre Harry Reid, le fidèle des fidèles du Président Obama.

03.11.2010Par Sophie Roussi
Midterm - La Chambre aux républicains, le Sénat aux démocrates

Obama le 21 octobre 2010 à Cleveland dans l'Ohio.
Obama le 21 octobre 2010 à Cleveland dans l'Ohio.
Les démocrates résistent eux au Sénat, qu'ils conservent d'extrême justesse, ce qui était finalement attendu. J'attends cependant les résultats du Colorado et de Washington pour affiner l'analyse... Obama a connu deux revers violents : l'Illinois où son ancien siège bascule chez les républicains de Mark Kirk et en Virginie, le seul candidat à la Chambre soutenu par le Président himself, Tem Porriello, est apparemment vaincu.

Cette cohabitation de deux ans n'est pas chose nouvelle aux États-Unis et elle profite généralement au Président pour sa réélection. En effet, dans deux ans, après selon moi une longue période de blocages, et malgré les mains tendues de chaque côté ce matin (c'est de la com') Obama apparaîtra à nouveau comme le candidat du mouvement et les mauvais résultats économiques seront davantage à mettre au crédit des républicains...

Enfin, nous verrons. J'ai, dans un ancien post, évoqué Truman en 1946-1948 : un exemple à méditer pour l'aile ouest de la Maison Blanche. Une dernière chose : cette campagne fut la plus coûteuse et la plus violente de l'histoire politique américaine. Et dans le jeu des vainqueurs, je ne suis pas certain que la démocratie US fasse partie de ce camp.

Voir aussi...

L'invité du journal de TV5monde : Julian Castro, maire (démocrate) de San Antonio (Texas)
Voir aussi...

La Chambre des représentants

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Les sénateurs

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Le Congrès américain, un contre-poids face à la Maison Blanche

Par AFP
Le Congrès des États-Unis, composé du Sénat et de la Chambre des représentants, constitue le pouvoir législatif aux États-Unis et représente un contrepoids vis-à-vis d'un exécutif fort: la Maison Blanche.

Le Congrès, qui siège au Capitole à Washington, vote les lois et le budget de l'État fédéral. Il définit la politique fiscale américaine. Toute déclaration de guerre doit passer devant le Congrès. Le Sénat compte 100 sièges et représente les États qui envoient chacun deux sénateurs siéger à Washington, quelle que soit leur taille.

La Chambre des représentants compte 435 sièges. Le nombre des représentants de chaque État est fonction de sa population. Pour être approuvée par le Congrès, une proposition de loi doit être adoptée par les deux chambres. Elle doit ensuite être envoyée à la Maison Blanche pour promulgation par le président. Les élus examinent les projets loi en premier lieu au sein de commissions, puis en séance plénière dans les deux chambres.

Les principales commissions sont celles de l'Agriculture, de l'Energie et du commerce, de la Défense, des Affaires étrangères, des Finances, de la Sécurité intérieure, de la Justice, de l'Environnement, du Budget, de la Science et des Transports. Les deux chambres possèdent également une puissante commission chargée de la répartitions des fonds fédéraux ("appropriations committee").

Seul le Sénat détient la prérogative de confirmer la nomination des membres de l'administration désignés par le président. La chambre haute a également la tâche de confirmer la nomination des ambassadeurs et de ratifier les traités internationaux.

Les élections de midterm c'est quoi ?

Les élections de mi-mandat se déroulent deux ans après le scrutin présidentiel. L'ensemble des sièges (435) de la Chambre des représentants, 37 des 100 sièges de sénateurs et 37 postes de gouverneurs sont remis en jeu le 2 novembre. Autant dire que l'équilibre politique entre démocrates et républicains peut profondément changer. Historiquement, les premières élections de mi-mandat d'un président nouvellement élu se traduisent par des pertes pour son parti au Congrès et dans les États - pertes qui ne le rendent pas forcément minoritaire au Congrès. Seuls deux présidents ont gagné des sièges : Franklin Roosevelt en 1934 et Georges W Bush en 2002.