Mohammed, 52 ans, professeur de sociologie

dans

Mohammed, 52 ans, professeur de sociologie

Ce sont les derniers jours pour Moubarak. Mais qui va le remplacer ? El Baradei est le leader par défaut parce qu’il n’y a personne d’autre. C’est un opportuniste qui s’autoproclame l’homme du changement mais le peuple n’est pas avec lui.

Pour toute cette jeunesse, il est un « fantôme » car il a été hors du pays pendant des années. Tant qu’il n’y aura pas un président élu par le peuple où 40% de la population a moins de trente ans, rien ne pourra fonctionner. On restera dans la revendication. Il doit d’abord y avoir un gouvernement de transition. Il faut que l’opposition se forme et apporte une vision pour demain, un vrai programme de réformes. Ça prend du temps.