Info

NSA : le gouvernement français aurait passé un accord secret

La “Five eyes alliance“ : la France participerait au système Echelon anglo-saxon constitué de cinq nations.
La “Five eyes alliance“ : la France participerait au système Echelon anglo-saxon constitué de cinq nations.

Selon le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung, un accord secret de collaboration sur la surveillance du nom de code "Lustre" aurait été signé par la France avec les Etats-Unis et quatre autres puissances.

dans
De nouveaux documents d'Edward Snowden démontreraient, selon le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung, que la France serait engagée dans une vaste collaboration de surveillance, du nom de code "Lustre", avec ceux que l'on nomme les "Five Eyes", acteurs du programme d'écoutes planétaire Echelon : Etats-Unis, Grande-Bretagne, Canada, Australie et Nouvelle Zélande.

La ministre du Commerce extérieur, Nicole Bricq, interrogée au sujet des écoutes illégales de la NSA dans l'émission "Internationales" de TV5Monde ce 27 octobre 2013 a déclaré qu'elle "espère bien qu'on se défend, qu'on sait quand même ce qu'il se passe chez les autres", puis expliqué qu'"un grand pays comme la France doit aussi avoir un outil", et de conclure : "on n'est pas dépourvus en la matière".
 

27.10.2013
NSA : le gouvernement français aurait passé un accord secret

Discours contradictoires ?

Madame Bricq condamne les écoutes illégales entre partenaires alliés, mais estime logique et normal que de l'espionnage s'opère en matière d'intelligence économique. La ministre admet que la France est en pointe dans ces pratiques : les révélations du Süddeutsche Zeitung semblent démontrer, si elles se révèlent exactes, que la France est en plus un acteur privilégié de la surveillance mondiale et qui collabore avec ceux-là même qu'elle dénonce du bout des lèvres aujourd'hui, les Etats-Unis. Ce qui pourrait expliquer la prudence du chef de l'Etat français pour condamner trop fermement les pratiques de la NSA. Et confirmerait une thèse de Bernard Huygues qui déclarait sur le site de TV5Monde il y a quelques jours : "on peut aussi penser que si la France s'énervait trop fortement pour ensuite être prise la main dans le pot de confiture avec des révélations sur ses propres systèmes de surveillances illégaux, ce serait très ennuyeux…"

A lire aussi