Octobre à Paris : une mémoire retrouvée

dans

Comme une tragédie

Tourné peu après 1961, le documentaire de Jacques Panijel (aujourd'hui décédé) fut censuré à l'époque. Il sort en salle cette semaine à Paris.

Jacques Panijel : « J’ai tourné à partir de la fin 61 et pendant six mois dans les bidonvilles et à la Goutte d’or. Sachant ce qu’avaient été ces journées, il fallait que je les fasse revivre à l’intérieur même du bidonville (...). Le film est conçu comme une tragédie en trois actes : avant, pendant, après : l’organisation et le départ de la manifestation que nous avons pu reconstituer, la manifestation racontée par des photographies, et les témoignages filmés après la manifestation. Il fallait retrouver des hommes qui avaient échappé de justesse à la mort ; retrouver des gens qui avaient été balancés à la Seine et s’en étaient sortis. »
Comme une tragédie

“Octobre à Paris“
“Octobre à Paris“