Où en est l'Arménie 100 ans après le génocide ?

<span style="color: rgb(33, 33, 33); font-family: inherit; font-size: 16px; line-height: 24px; white-space: pre-wrap; background-color: transparent;">Arméniens marchant vers le monument dédié aux victimes du génocide, à Erevan, en Arménie, en 2013. </span>
Arméniens marchant vers le monument dédié aux victimes du génocide, à Erevan, en Arménie, en 2013.
AP Photo / Tigran Mehrabyan, PanARMENIAN

L'Arménie commémore le génocide qui a frappé son peuple il y a 100 ans. C'était pendant la Première guerre mondiale de 1915 à 1917. Au moins 1,5 million d'Arméniens ont été massacrés. Aujourd'hui, qu'est devenu ce peuple ? Réponses en reportage d'Istanbul à Erevan.  

dans
L'Arménie commémore le centenaire du génocide qui a frappé son peuple entre 1915 et 1917. Focus sur un théâtre qui réconcilie Turcs et Arméniens.
Reportage TV5MONDE : S.Roussi, E.Black.
L'Arménie commémore les 100 ans du génocide dans un contexte tendu avec l'Azerbaïdjan. Depuis 20 ans, les deux pays voisins se disputent la région du Haut Karabakh. Un cessez-le-feu a été signé mais pas la paix. Dans les villages frontaliers, c'est la peur et la violence au quotidien.
Reportage TV5MONDE : S.Roussi, E.Black
Nombre d'Arméniens s'exilent aujourd'hui en Russie.
Reportage de S.Roussi, E.Black.
100 ans après le génocide arménien, des jeunes de la diaspora reviennent à leurs racines.
Reportage TV5MONDE : S. Roussi, E. Black.

Chronologie du génocide arménien dans l'Empire ottoman

Été et automne 1894
: révolte arménienne dans le Sassoun. La population refuse de payer les impôts et des rebelles arméniens résistent aux troupes de l'Empire.
1894-1896 : les massacres hamidiens sous le sultan Abdülhamid II. C’est la première série d'actes criminels de grande ampleur perpétrés contre les Arméniens de l'Empire ottoman.
1908 : arrivée au pouvoir des Jeunes-Turcs qui défendent une modernisation de l’Empire.
Avril 1909 : les massacres d'Adana font 30 000 morts parmi la communauté arménienne. 
2 novembre 1914 : jusqu'alors neutre, l'Empire ottoman entre dans la Première Guerre mondiale aux côtés de l’Allemagne et de l’Autriche-Hongrie.
Janvier 1915 : vaincue, la 3e armée ottomane d'Enver Pacha se venge sur la population arménienne accusée de sympathie pro-russe.
24 avril 1915 : arrestation, puis déportation et enfin mort de 650 intellectuels, religieux, politiques et enseignants arméniens à Constantinople. Cette date, retenue pour les cérémonies de commémoration, marque le début du génocide.
Mai à juillet 1915 : la population arménienne des provinces orientales de l'empire est transférée à pied ou plus rarement en train jusqu'au désert de Mésopotamie. Sans nourriture, sans eau, elle est peu à peu décimée.
1916 : les massacres se déplacent plus à l’est, vers Ras ul-Aïn, Rakka, et le désert de Deir ez-Zor (Syrie d’aujourd’hui). 
Novembre 1918 : fuite des dirigeants Jeunes-Turcs après la défaite de l’Empire ottoman.
1919-1920 : Des cours martiales turques jugent les exécuteurs des massacres ainsi que des fonctionnaires intermédiaires.
10 août 1920 : le traité de Sèvres reconnaît la République arménienne et mentionne dans un article que le gouvernement ottoman reconnaît aux puissances alliées le droit de poursuive le jugement des responsables du génocide.
1923 : le traité de Lausanne, remettant en cause le traité de Sèvres, ne mentionne pas le nom de l'Arménie.