Info

Palestine : le Fatah et le Hamas s'accordent pour des élections générales en 2018

Palestine
@TV5MONDE/Pascale Achard

Une première depuis 2006. Le Fatah et le Hamas, ainsi que les autres principaux groupes palestiniens sont tombés d'accord pour la tenue d'un scrutin législatif et présidentiel d'ici la fin de l'année prochaine. Un accord annoncé au Caire, après deux jours de pourparlers.

 


 
dans
Une porte s'est entrouverte mercredi au Caire. Une dizaine de factions palestiniennes s'est de nouveau réunie . Deux jours de négociation pour faire avancer le processus de réconciliation politique engagé dans les territoires  palestiniens.
 
Le pas en avant mercredi soir s'est traduit par un accord sur l'organisation d'élection qui suscite chez certains de grands espoirs. 
 
Les efforts pour en finir avec les divisions seront couronnés avec les élections.

Azzam Al-Ahmed, chef de la délégation du Fatah
Il a été decidé que la commission électorale centrale commencera à préparer les élections. Nous prévoyons une prochaine réunion tous ensemble en février prochain.

Mostafa Barghouti, secrétaire général du parti Initiative Nationale Palestinienne

 


Des élections générales se tiendront donc avant la fin 2018 .  Les différentes factions demandent au Président Mahmoud Abbas d'en fixer la date.
Des progrès donc depuis cette poignée de main entre les deux principaux  frères ennemis le Fatah et le  Hamas. C'était aussi en Egypte  le 12 octobre dernier. 
Le Hamas qui gouverne sans partage la Bande de Gaza depuis dix ans acceptait de transférer l'administration du territoire à l'Autorité palestinienne.

Le point de passage de Rafah : un dossier sensible 


Reste néanmoins de nombreux obstacles à franchir: le point de passage de Rafah, qui ouvrirait une porte aux habitants de Gaza confinés depuis de nombreuses années demeure notamment un dossier sensible.
Certaines factions exigent sa réouverture permanente mais cette  question est du ressort du voisin egyptien.
Autre dossier : le contrôle de la sécurité intérieure des territoires palestiniens et le sort de la branche armée du Hamas. Un point trés sensible qui reste encore en suspens.