Parc Ernst Thaelmann - décomposition monumentale

dans

Terrains vagues

À voir les herbes folles qui surgissent du béton, la splendeur d'Ernst Thaelmann n'est plus qu'un lointain souvenir. Il fut pourtant l'un des hommes les plus vénérés à l'Est, le petit père de la RDA. Son effigie orne la plupart des villes ou des villages, des dizaines de rues, ruelles, places, impasses, recoins portent encore son nom. Peut-être plus pour longtemps.


À Berlin, il surplombe de toute sa sombre fierté révolutionnaire un quartier phare de Berlin Est, quoique légèrement excentré, barres modernes et monotones, convoitées autrefois par l'élite socialiste, rejetées aujourd'hui à la périphérie et aux pauvres par les nouveaux bourgeois bohèmes. Ernst Thaelmann, adoré hier, déboulonné presque partout dans le pays aujourd'hui, sauf ce dernier monument en suspens, condamné par les uns au nom du "passé dont il faut faire table rase" ; défendu bec et ongles par les autres, au nom de l'histoire commune.




L'historienne Annette Leo, peu encline à défendre la RDA, même si elle travaille sur ses lieux de mémoire, a finit par l'aimer ce monument, tel qu'il est aujourd'hui, graffé, déserté, sauf par des skateboarders.

Avec Clara Zetkin et Walther Ulbricht, cet homme de convictions, ouvrier, socialiste, fut au fondement du KPD - le parti communiste allemand créé en 1920 -, et immédiatement, sans l'ombre d'une hésitation, prosoviétique sans retenue. Il aligna sur le modèle stalinien, ses détestations et face à la montée du nazisme, concentra ses attaques contre les sociaux démocrates.

Élu au Reischtag, occupé à batailler ailleurs, c'est comme s'il n'avait rien vu venir : son parti fut décapité, démantelé par des arrestations massives, ordonnées par Hitler tout juste arrivé au pouvoir au début de l'année 1933.

"Quand les nazis s’en sont pris aux communistes, Je me suis tu, car je n’étais pas communiste... Quand ils ont emprisonné les socio-démocrates, Je n’ai rien dit, car je n’étais pas social démocrate Quand ils ont emmené les juifs, Je n’ai rien dit car je n’étais pas juif.. Quand ce fut le tour des catholiques, je n’ai rien dit parce que je suis protestant... Et quand ils sont venus chez moi, Il n’y avait plus personne pour élever la voix" écrira plus tard le dramaturge Bertold Brecht, citant l’expérience du pasteur Niemoller, en Allemagne nazie.

Ernst Thaelmann fut arrêté lui aussi en mars 1933. Il ne ressortit jamais de prison. il fut exécuté à Buchenwald en août 1944, quelques mois avant la fin de la guerre.

Prochaine étape, jeudi 22 octobre, Treptower Park, orage, oh désespoir


Pour en savoir plus sur la discussion autour des monuments de l'Allemagne de l'Est, en particulier les mémoriaux à Ernst Thaelmann

Ernst Thaelmann en campagne, candidat au Reischtag pour le KPD, parti communiste, janvier 1932. Archives fédérales allemandes
Ernst Thaelmann en campagne, candidat au Reischtag pour le KPD, parti communiste, janvier 1932. Archives fédérales allemandes