Philippines : aide humanitaire, à qui donner ?

L'aide humanitaire commence à arriver aux Philippines où certaines zones restent difficilement accessibles / Photo AFP
L'aide humanitaire commence à arriver aux Philippines où certaines zones restent difficilement accessibles / Photo AFP

L’aide d’ONG internationales arrive progressivement aux Philippines où le typhon Haiyan aurait fait plus de 10 000 morts rien que dans la ville de Tacloban sur l’île de Leyte selon le dernier bilan des Nations unies. Mais le dernier bilan officiel philippin ferait état de 1 774 morts. Ce mardi 12 novembre, l’ONU avançait les chiffres de 301 millions de dollars (plus de 224 millions d’euros) nécessaires pour aider le pays sinistré. Beaucoup d’organisations françaises ont fait des appels aux dons. Tour d’horizon non exhaustif des associations présentes sur le terrain. 

dans
La Croix-Rouge française

Actuellement la Croix-Rouge française s’occupe de la coordination avec la Croix-Rouge philippine sur place. Trois équipes de volontaires sont déployées dans les zones sinistrées de Samar, Leyte et Capiz. Une partie des équipes effectue des missions d’évaluation des dégâts et des besoins. A Leyte, la Croix-Rouge philippine distribue des colis de nourriture dans les centres d’hébergement d’urgence. Des plats chauds ont été offerts à 3 365 personnes à Masbate, San Pablo et Capiz.
Grâce à une base de la Croix-Rouge philippine à Cebu, des vivres, des kits d’hygiène, des tapis de sol et des couvertures ont aussi été distribués. Outre ces opérations de secours, la mise en place du service de Rétablissement des Liens Familiaux doit aider les familles à retrouver leurs proches disparus.

Lorsqu’un don est fait dans le cas d’une situation d’urgence comme celle des Philippines, 93% du don fait à la Croix-Rouge est affecté à la mission. Le reste est destiné aux frais de fonctionnement, entre autres.

UNICEF

L’antenne française d’Unicef a décidé d'envoyer directement 400 000 euros de son fonds d’urgence aux victimes du typhon. Quatre millions d’enfants pourraient être affectés par ce désastre, soit un sur dix. Un avion cargo est parti ce mardi 12 novembre avec 60 tonnes de produits dont des tentes et des médicaments pour subvenir aux besoins de 10 000 familles. Des équipements sanitaires et des purificateurs d'eau seront aussi envoyés afin de prévenir les risques d’épidémies liées à la contamination par l’eau.
L'Unicef appelle à lever 25 millions d’euros dont 15 millions seront utilisés dans les actions d’urgence pour fournir de l’eau potable et des réseaux d’assainissement aux populations. Un appel aux dons spécifique pour le typhon a été lancé.

Médecins sans frontières

MSF a envoyé 200 tonnes de médicaments, tentes et produits d’hygiène acheminés par avions cargos partis de Dubaï et de Belgique qui devraient arriver en milieu de semaine. 50 personnes (équipes chirurgicale, logistique, spécialisée en eau et assainissement) vont rejoindre les 15 volontaires déjà sur place.

Lorsqu’un don de 100 euros est fait à MSF, 88,8€ sont utilisés pour les missions sociales, 5,7€ règlent des frais de fonctionnement et le reste soit 5,5€ concernent les frais de collecte de fonds privés.

Médecins du monde

Une équipe médicale et logistique est partie de Paris pour évaluer les besoins sur place. Médecins du monde était présent sur place avant le typhon pour un programme de développement. La mission a été réorientée dès vendredi 8 novembre au soir en mission d’évaluation des besoins en coopération avec les autorités sanitaires du pays. “90% des structures de santé dans les zones touchées sont hors service car le personnel est absent ou l'infrastructure est mise à bas. Nous n’avons pas de nouvelles d’une partie de la population dans beaucoup de zones ”, souligne Hugo Tiffou, responsable du pôle Asie chez Médecins du monde. “Dans un premier temps, les populations ont besoin d’eau potable, d’un abris et de nourriture. Dans un second temps, les survivants auront des demandes de santé avec des cas de surinfections, de malnutrition….
L’association veut se positionner dans des zones pas encore couvertes par d’autres actions humanitaires. Pour l’instant, il n’y a pas de fonds spécifiques qui aient été mis en place car l’association poursuit son évaluation de besoin.

Les dons seront mutualisés en fonction des urgences. Pour un don de 100 euros fait à Médecins du monde, 78,5€ iront aux missions sociales, 15,3€ pour de la recherche de fonds et 6,2€ en frais de fonctionnement.




Handicap international

Handicap international disposait avant le typhon d’une mission de 70 personnes à Manille pour un programme de développement dans le domaine de la santé, du handicap et de prévention des catastrophes naturelles afin d’inclure dans les processus d'évacuation les personnes handicapées ou les femmes enceintes. Des populations souvent laissées de côté en cas de crise. Actuellement, trois urgentistes spécialistes de la mise en place des situations d’urgence sont partis pour encadrer les membres de la mission déjà sur place afin de réorienter le travail des équipes sur le terrain. 

Sur 100 euros dépensés en don en 2012 : 80,10 € vont aux missions sociales, 13 € aux frais de recherche de fonds et 6,90 € aux frais de fonctionnement.



Caméléon

Depuis plus de 15 ans, l’association vient en aide aux petites filles victimes de viol aux Philippines. Avec le typhon l’infrastructure, située sur l'île de Panay dans les Visayas, a été abîmée. L’association lance un appel spécifique aux dons afin de réparer les dégâts matériels dans le centre d'accueil et d’aider également les petites filles réintégrées dans leurs familles après leur passage dans l'association pendant 3 ans et qui ont vu leurs habitations saccagées par la force des vents.

Quand un don de 100 € est fait à Caméléon, 92€ sont utilisés pour la mission de l'association (développement, réinsertion, prévention, santé) et 8€ pour les frais administratifs.

Arrivée de l'aide internationale à Tacloban

13.11.2013Récit de Pascale Achard
Arrivée de l'aide internationale à Tacloban

L’aide débloquée par les Etats

Avec AFP
- Vietnam : le pays lui-même touché par le typhon qui n'y a toutefois fait que des dégâts mineurs, a offert 100 000 dollars.

- États-Unis : 90 militaires et deux avions KC-130J Hercules stationnés au Japon sont mobilisés. Le Pentagone a aussi décidé d'envoyer sur zone le porte-avions George-Washington avec ses 5.000 marins et plus de 80 aéronefs et devrait arriver d'ici jeudi ou vendredi. Des croiseurs et destroyers ont aussi reçu l'ordre de partir. L'agence humanitaire USAID du département d'Etat américain a débloqué au total 20 millions de dollars d'aide d'urgence.
                 
- Canada : 35 à 50 sauveteurs militaires sont envoyés à bord d'un appareil C-17 et le pays a promis 5 millions de dollars aux ONG qui porteront secours aux survivants.           
                 
- Japon : le pays a promis 10 millions de dollars et l'envoie de 40 militaires.
                                 
- Commission européenne : débloque 13 millions d'euros pour les opérations de secours.

- Royaume-Uni : envoi du destroyer HMS Daring depuis Singapour ainsi qu'un C-17 de transport militaire. Londres va aussi apporter de 20 millions de livres (près de 24  millions d'euros).
                 
- Allemagne : envoi de 23 tonnes d'équipement.
                 
- Australie : apporte 10 millions de dollars australiens (7 millions d'euros).
                 
- Nouvelle-Zélande : apporte une aide de 2,15 millions de dollars NZ (1,3 million d'euros).