Portraits de francophones « malgré tout »

A l’occasion du Sommet de la Francophonie, qui commence officiellement mercredi 20 octobre à Montreux, Le Temps a choisi de faire entendre la parole de francophones de tous les jours. Ce qui ressort de tous ces témoignages, c’est le français langue de culture et d’ouverture.

Ici en Suisse, les Romands, minoritaires, se battent pour que le français reste pratiqué dans toutes les régions linguistiques. Là bas, l’Île de Pâques accueille la plus petite Alliance française du monde, aux États-Unis des enseignants s’escriment à vouloir diffuser le français, malgré le poids de l’espagnol, à Bruxelles des journalistes francophones continuent de réclamer des documents en français malgré l’écrasante supériorité de l’anglais dans les sommets et réunions de travail.


dans

« Nous sommes la plus petite Alliance française au monde »

Français de Nantes, Christophe Conry est guide de voyage sur l’île de Pâques. Il est devenu directeur de la plus petite Alliance française au monde et enseigne une langue qui profite économiquement à ses habitants.

« Le français est la langue de la liberté »

Mimoza Selimi, 45 ans, chanteuse albanaise et ancienne animatrice pour la télévision, vivant à Lausanne depuis 5 ans.






Ces entretiens ont été réalisés par notre partenaire Le Temps.