Présidentielle 2017 : les nouvelles affiches de campagne détournées

Les deux candidats qui restent en lice pour le second tour de la présidentielle ont révélé mercredi 26 avril leurs nouvelles affiches de campagne rapidement décryptées par les spécialistes et détournées par les internautes. 
Les deux candidats qui restent en lice pour le second tour de la présidentielle ont révélé mercredi 26 avril leurs nouvelles affiches de campagne rapidement décryptées par les spécialistes et détournées par les internautes. 
©captures d'écran

Dans la dernière ligne droite de leur campagne, les deux finalistes Marine Le Pen et Emmanuel Macron ont dégainé, mercredi 26 avril, leurs nouvelles affiches. Rapidement, elles ont été analysées par les spécialistes en images mais aussi détournées avec humour par les internautes. Florilège.  

dans

Quinze jours pour convaincre. Depuis les résultats du premier tour, dimanche 23 avril, les deux finalistes de la présidentielle ont entamé une nouvelle campagne.

Qui dit nouvelle campagne dit guerre de communication et des images. C'était le cas ce mercredi 26 avril lors du déplacement des deux candidats sur le site de l'usine Whirpool à Amiens

L'affiche du candidat et président sortant Jacques Chirac en 2002. 
L'affiche du candidat et président sortant Jacques Chirac en 2002. 
©http://www.jacqueschirac-asso.fr

Peu de temps avant cette visite très médiatisée, c'est sur leurs réseaux sociaux que Marine Le Pen et Emmanuel Macron se livraient une bataille médiatique. A la mi-journée, ils ont dévoilé sur leurs comptes Twitter leurs nouvelles affiches. 

Un style sobre, presque iconique, sur fond bleu pour le chef de file d'En Marche qui n'arbore aucun logo.

Son portrait sur lequel il affiche un léger sourire est souligné d'un texte : "Ensemble, la France!". 

Un choix de slogan qui rappelle à nos confrères de Marianne celui de l'ancien président sortant RPR Jacques Chirac, lui aussi face au Front national au second tour lors de la présidentielle de 2002.

Ses affiches portaient alors le slogan "La France en grand, la France ensemble". Jacques Chirac avait également utilisé l'adjectif "ensemble" lors de sa campagne de 1988. 

La sobriété de l'affiche d'Emmanuel Macron permet-elle d'éviter les détournements? C'est sans compter sur la créativité des internautes et notamment des partisans de son adversaire Marine Le Pen, très actifs sur les réseaux. 

Depuis hier, des versions revisitées de son affiche circulent sur Internet. 

Derrière la fille, le père

Marine Le Pen est loin d'être épargnée par les détournements. Dans un premier temps, son affiche a été largement commentée sur les réseaux sociaux. Nombre d'internautes y ont vu un excès du logiciel de retouche Photoshop. 

François Mitterrand par Gisèle Freund, en 1981.
François Mitterrand par Gisèle Freund, en 1981.

Sur cette affiche, le nom du parti Front National est absent. Une rose bleu le symbolise, une réappropriation de la rose socialiste. Tout comme la bibliothèque floutée derrière elle qui rappelle une photo officielle de l'ancien président socialiste François Mitterrand en 1981.

Sur l'affiche ne figurent donc que son prénom et le mandat qu'elle vise : "Marine présidente".  

Assise sur le bord d'une table, dans une pose décontractée, les mains jointes, elle arbore une veste bleu "marine" et une jupe noire.

Une tenue et une posture qui jouent avec sa féminité selon Frédérique Matonti. Elle est l'auteure de l'ouvrage "Le genre présidentiel" (Editions La Découverte) et est venue décryptée cette affiche du Front national sur le plateau de TV5MONDE, ce mercredi 26 avril. 


Tout au long de sa campagne et davantage dans cet entre-deux tours, la candidate du Front National veut imposer son prénom, sa figure, effacer son patronyme et éclipser son parti dont elle est en vacance de présidence. Mais certains électeurs n'oublient pas le vrai visage, selon eux, de la candidate.