Présidentielle américaine : portraits de campagne

La Maison blanche à Washington / Photo  AFP
La Maison blanche à Washington / Photo AFP

Les deux candidats à l'élection présidentielle américaine entament leur dernière ligne droite avant le scrutin. Afin de conquérir l'électorat, chacun mise aussi sur ses très proches collaborateurs, colistiers en tête, et bien entendu sur son meilleur atout, parfois : sa femme. Portraits croisés.

dans
Dans cette course à la Maison blanche, tout oppose Barack Obama et Mitt Romney. L'un est démocrate issu d'une famille monoparentale modeste, l'autre républicain et mormon a fait fortune en créant son entreprise d'investissements.

Du côté de leurs colistiers, même opposition. Barack Obama a misé sur l'expérience et l'expertise en relations internationales de Joe Biden comme en 2008, tandis que Mitt Romney opère un tournant à droite avec Paul Ryan, très catholique et économiste aguerri.

Quant aux épouses, elles sont plus que jamais présentes sur la scène politique, suivant et soutenant leurs maris, de meeting en meeting, ou sur les plateaux de télévision.

07.09.2012Anna Ravix

Barack Obama

Naissance : 4 août 1961, Hawaï.

Jeunesse : Élevé en Indonésie, il part ensuite étudier aux États-Unis où il est diplômé de l’université de Columbia et de droit à Harvard.
Fils d’un Kényan et d’une Américaine, Barack Obama se veut l’incarnation parfaite du « rêve américain, parce qu'il l'a vécu », soulignait encore son épouse Michelle à la convention démocrate en septembre 2012. Élevé par une mère seule, qui peinait à payer ses factures, Michelle Obama ne manque pas une occasion pour rappeler les origines modestes de son mari.


Famille :
Lui qui n’a pas eu de père à la maison, il s’attache à être présent auprès de ses deux filles Malia, 14 ans et Sasha, 11 ans. Elles ont accompagné leur père en campagne lors des primaires démocrates de 2008 et sont souvent présentes lors de meetings ou de voyages officiels. Il préfère d'ailleurs les dîners en famille aux cocktails où il pourrait rencontrer l’establishment du tout Washington.

Personnalité : Sportif, grand fan de basket, sous ses apparences d'homme avenant et détendu, Barack Obama s’avère froid voire distant, très compétitif, confiant, bien conscient de son talent et ultra perfectionniste. « Être le meilleur est une obsession », souligne la journaliste Corinne Lesnes qui dresse son portrait dans le quotidien Le Monde.
En homme qui se dit sensible, il ne tient pas à donner en spectacle ses émotions. Son attitude chaleureuse serait donc le fruit, toujours selon Corinne Lesnes, d’un plan "communication" qui marche à la perfection. Il agace et dérange les susceptibilités des notables jusqu’aux plus anciens de la diplomatie à Washington. 

Atout : Son aisance d’orateur qui lui a pourtant fait défaut lors de sa première confrontation télévisuelleavec Mitt Romney.

Candidat du rassemblement en 2008, il incarne le changement, l’espoir d'un pays affaibli Par les guerres en Irak et en Afghanistan. Cette année, son équipe a opté pour la continuité de son action avec le slogan « Forward » (poursuivre, ndlr).

S'il incarnait le changement en 2008 pour sa campagne et après un mandat à la tête des États-Unis, Barack Obama est « toujours le même homme », selon les propos de sa femme à la convention nationale démocrate.

Mitt Romney


Naissance :
12 mars 1947 à Détroit.

Jeunesse :  Il est le fils d’un entrepreneur et d’une actrice. Son père autodidacte était un grand industriel de l'automobile avant d’être élu gouverneur du Michigan à trois reprises. Républicain et ardeur défenseur des droits civiques alors que l'Amérique des années 60 est en proie au racisme, il se présente à la présidentielle de 1968, mais échoue aux portes des primaires du parti républicain.

Parcours : Mitt Romney a décroché un diplôme de droit et un MBA à Harvard. Il débute sa carrière comme consultant et non dans la politique. En 1984, il crée le fonds d’investissement Bain Capital, l’un des plus rentables des États-Unis, officiant aujourd’hui dans la restructuration des entreprises.

Fortune : Ses revenus annuels s’élèvent à 21,6 millions de dollars par an et sa fortune est estimée à 250 millions de dollars. Son train de vie de multimillionnaire l’éloigne de l’électeur populaire et de la classe moyenne. Sa fortune fait l’objet de vives attaques du camp démocrate dont le candidat Barack Obama déclarait "seulement" 789 674 de dollars de revenus en 2011.

Famille : Père de cinq enfants âgés de 31 à 42 ans, il s'est marié avec Ann Romney en 1969, à son retour de France (il est parfaitement francophone, pas forcément un plus dans un pays peu francophile...) où il avait été envoyé en missionnaire de la foi mormone pendant deux ans. Mormon convaincu, il a converti sa femme à cette foi rigoureuse fondée sur l'omniprésence de Dieu, la fidélité et l'éternité.

Carrière: En 1999, le richissime républicain est appelé à la rescousse pour le financement des Jeux olympiques d’hiver de Salt Lake City. En 2002, il décroche le poste de gouverneur du Massachusetts qu’il arrache aux démocrates après un premier échec en 1994. Durant son mandat, il redresse aussi les finances de l’État et réduit considérablement son déficit. Il réussit aussi le tour de force de faire adopter une loi sur l’assurance maladie dont s’inspirera Obama pour sa propre réforme de santé.

Contradictions :
Il se prononce en faveur de l'IVG lorsqu’il est encore gouverneur mais il retourne aujourd’hui sa veste en se déclarant contre l'avortement sauf en cas de viol, d’inceste ou de danger pour la santé de la mère. Aujourd’hui, il critique même l’Obamacare pourtant inspiré du Massachusetts.

Joe Biden

Naissance : 20 novembre 1942, Pennsylvanie.

Jeunesse : Diplômé de l’Université du Delaware et de l’école de droit de Syracuse.
A 29 ans, il devient le plus jeune sénateur américain jamais élu.

Après avoir perdu sa première femme et l’un de ses enfants dans un accident de voiture,  il épouse Jill Biden en 1977 avec qui il aura un troisième enfant.

Trente-six ans comme Sénateur du Delaware et la présidence dès 1997 de la commission des Affaires étrangères du Sénat l’ont imposé comme un personnage politique aux compétences reconnues en matière de politiques nationale et internationale : terrorisme, arme de destruction massive, Moyen-Orient et Asie du Sud Est.

Cet homme souriant et chaleureux a ses entrées dans tous les milieux. Son expertise sur les questions internationales a été très utile à Barack Obama surtout dans les dossiers Afghanistan, Irak et Iran.

Paul Ryan

Naissance : 29 janvier 1970, Wisconsin.

Fan de musculation, de chasse et de pêche, il incarne une figure très conservatrice des républicains. Ce catholique très pratiquant est marié et père de trois enfants.

En le choisissant pour colistier et vice-président, Mitt Romney opère un virage à droite. Il remet aussi l’économie au cœur de la campagne.

Élu au congrès à 28 ans en tant que représentant du Wisconsin, il est reconduit sept fois. Ce républicain charismatique connaît bien les rouages du Capitole. Intellectuel ultralibéral, économiste aguerri, il préside longtemps la commission budgétaire de la chambre.

La réforme du système Medicare qu'il mène, une assurance sociale pour les plus de 65 ans, est retoquée au Sénat par la majorité démocrate. Il veut aussi s’attaquer au Medicaid, l’assurance des plus pauvres, tout en prônant une réforme de la politique fiscale en faveur des plus riches. Avec ses positions, il séduit beaucoup dans les rangs du parti ultra conservateur du Tea Party.

Michelle Obama

Naissance : 17 janvier 1964, Chicago.

Parcours : Avocate comme son mari, elle est aussi diplômée de Harvard en 1988. Elle intègre le cabinet d’avocats Sidley et Austin à Chicago où elle rencontrera plus tard son futur époux.

Engagement : Comme toute First Lady, elle s'est emparée d’une cause d’intérêt public : la lutte contre l’obésité infantile, véritable fléau sanitaire aux Etats-Unis. Loin d’être une simple marotte de femme de président, son engagement a porté ses fruits. Elle a créé à la Maison blanche un potager dans lequel elle accueille régulièrement des écoliers. Début 2010, elle lance la campagne Let’s move (Bougeons-nous, ndlr) et parvient à se faire des alliés parmi les multinationales de l’agro-alimentaire. Un an plus tard, une loi est adoptée sur la nutrition infantile visant à réduire la présence de denrées trop sucrées, trop grasses dans les cantines scolaires au profit de produits frais.

Le 21 novembre 2011, elle fait passer une loi sur « l’accès au travail des anciens combattants », appelée Joining Forces. Les employeurs bénéficient d’exonérations fiscales s’ils recrutent un ex-militaire, un ancien combattant devenu invalide.

Personnalité : Accessible, elle séduit l’électorat de son mari. Lors de la convention nationale démocrate, elle s’inscrit une fois de plus comme un atout politique de charme et d’intellect dans la campagne. Elle fait un discours très remarqué à Charlotte en Caroline du Nord. "Sa réussite est inouïe, racontait Orlando Patterson dans Le Monde, sociologue à l'université de Harvard. Comme First Lady, elle garde une image bien meilleure qu'Obama chez les Noirs, mais aussi... parmi les Blancs. Elle est devenue un modèle pour toutes les femmes de la classe moyenne. Elle est désirable, bonne mère, bien habillée, elle parle bien et elle sait choisir ses cibles."

Politique : En dépit de son aisance devant les électeurs, Michelle Obama n’envisage pas pour autant de s’engager dans une carrière politique. Elle bénéficie pourtant d'une cote de popularité de plus de 65%, dépassant de loin celle de son mari.

Ann Romney

Naissance : 16 avril 1949, Michigan.

Jeunesse :
Issue d'une famille de riches industriels du Michigan, elle est mariée depuis 43 ans avec Mitt Romney. Rencontrés sur les bancs de l’école primaire, ils s’étaient promis de s’épouser. Une fois mariée, elle a même embrassé la foi mormone. Ils sont les parents de cinq enfants.

Politique : Soutient indéfectible de son mari, elle s’est révélée un atout majeur dans la campagne. Toujours présente dans les meetings, elle témoigne régulièrement du modèle qu’il représente. Quitte parfois à faire appel aux émotions quand elle évoque le rôle réconfortant de son mari lorsqu'elle a été atteinte d'un cancer du sein en 2008.

Famille : Contrairement à la très active Michelle Obama, Ann est une mère au foyer. Elle a préféré s’occuper pleinement de l’éducation de ses enfants et d’associations caritatives. Critiquée pour ne pas avoir travaillé une seule fois dans sa vie, elle avait répondu sur Twitter aux attaques : "J'ai choisi de rester à la maison et d'élever cinq garçons. Un travail difficile, vous pouvez me croire."

Engagement : Mère au foyer mais engagée ! Depuis la première candidature de son mari en 1994 au poste de gouverneur du Massachusetts, Ann Romney est aux côtés de son mari à la tribune. Déçue par sa première défaite, elle déclarait alors ne plus vouloir s’impliquer en politique ce qui ne l'empêchait pas de courir les meetings et les plateaux de télévision pour apporter son soutien à son époux.

Son dernier coup d’éclat remonte à la convention républicaine où elle s'est adonnée au panégyrique de Mitt Romney. Elle a vanté sa fidélité dans les épreuves difficiles qu’ils ont traversé. La vie de multimillionnaire n'est pas toujours facile : "dans les contes que je lis, il n'y a jamais eu de longs après-midis d'hiver pluvieux, avec cinq garçons criant tous à la fois. Et ces contes ne semblent jamais avoir des chapitres appelés sclérose en plaque ou cancer du sein".  

L'Amérique en marche

La chronique de Thomas Snegaroff sur
la campagne américaine à retrouver
chaque vendredi sur TV5monde.