Présidentielle brésilienne, septembre 2010 - Portrait croisé de Roussef et Serra

Neuf candidats étaient en lice pour succéder au très populaire Lula du Parti des Travailleurs. Deux candidats, plus ou moins à gauche l'une et l'autre, se sont finalement affrontés au deuxième tour : la dauphine de Lula, Dilma Rousseff, qui l'a finalement emporté, et le candidat de l'opposition, José Serra. Portraits croisés.

dans
Dilma Rousseff
José Serra
Son parti
Parti des Travailleurs (PT)
Parti de la social-démocratie brésilienne (PSDB)
Son profil
La dauphine
62 ans
L'opposant
68 ans
Son parcours
Issue de la classe moyenne, elle se dresse contre la dictature. Militante dans des groupes clandestins armés, elle est arrêtée en 1970. Captive durant trois ans, elle sera torturée sans jamais dénoncer ses pairs. En 2000 elle adhère au PT et devient spécialiste des questions énergétiques. Lula la repère et lui offre ce portefeuille en 2002. En 2005, elle est nommée chef de la Maison civile (équivalent de Premier ministre). Sa mission est de diriger le Programme d'accélération de croissance. Fin 2008, Lula annonce qu'il pourrait en faire sa dauphine, au grand étonnement de ses collaborateurs.
Issu de la classe moyenne, d'origine italienne, il intègre l'Action populaire (gauche catholique) puis devient président de l'Union nationale des étudiants. Mais après le coup d'État de 1964, vu ses activités politiques, il doit quitter le pays. Après un exil au Chili puis aux États-Unis il rentre en 1978. En 1994, Fernando Henrique Cardoso (rencontré au Chili) en fait son ministre du plan lors de son premier mandat, puis de la santé lors du second mandat. Il impose les médicaments génériques et fait baisser les prix du traitement du sida. En 2002, il se fait battre à la présidentielle par Lula (62% des suffrages). Il sera maire de Sao Paulo en 2004 puis gouverneur de l'État en 2006.
Son programme
Elle met en avant le bilan économique et social du chef de l'État et prône la continuité de la politique de centre-gauche de Lula.
Difficile de proposer l'alternance et de critiquer le bilan de Lula à des électeurs "lulamaniaques" à 80%.
Ses forces
Est la dauphine de Lula
Bonne gestionnaire
Autoritaire
Bénéficie de l'appui de la presse
Intègre et efficace
Ses faiblesses
Aucun charisme
Peu connue
Atteinte d'un cancer des lymphes
Aucun charisme
Hypocondriaque
Rude avec ses collaborateurs

Son site
www.dilma13.com.br http://serra45.com.br


Lula, un parcours exceptionnel

Biographie

Luiz Inacio Lula da Silva est né en 1945 dans la partie aride du Nordeste brésilien. Sa mère est seule avec sept enfants. Son père est parti et a fondé une seconde famille en secret. À Sao Paulo, le petit Lula quitte l'école à 10 ans pour des petits boulots de rue.
À 15 ans, il est le premier de sa famille à obtenir un diplôme et devient métallurgiste. En 1968, entraîné par l'un de ses frères à une réunion syndicale, il prend sa carte. Sa jeune épouse meurt en couches trois ans plus tard.

Il s'investit dans le syndicalisme et devient président du syndicat de la métallurgie en 1975, à 30 ans. Sous la dictature, les patrons avaient le droit de licencier à discrétion et les allocations chômages n'existaient pas. Lula, charismatique, mène de grandes grèves à la fin des années 70.

En 1980, avec des intellectuels et des catholiques de gauche il crée le Parti des travailleurs (PT). Six ans plus tard, alors que la démocratie est revenue, il devient député, puis échoue trois fois à l'élection présidentielle, en 1989, 1994 et 1998. En 2002, c'est la consécration.

Président, le leader politique et syndical de la gauche radicale préfère le compromis à l'affrontement, la continuité de la politique macro-économique de ses prédécesseurs plutôt que la rupture... Cela sans oublier d'améliorer les conditions de vie des Brésiliens. Bref, un personnage complexe.