Info

Présidentielle en Pologne - Komorowski face à Kaczynski

Le libéral Bronislaw Komorowski, actuellement président par intérim, affronte le conservateur et eurosceptique Jaroslaw Kaczynski, frère jumeau du président défunt.

Ce duel sera départagé par les abstentionnistes et les électeurs de gauche, qui avaient créé la surprise au premier tour.

dans

Bronislaw Komorowski

Un radical devenu partisan du compromis

58 ans
Marié et père de cinq enfants

Le libéral Bronislaw Komorowski, donné favori du second tour de l'élection présidentielle, a choisi d'abandonner son radicalisme anticommuniste de jeunesse, pour se forger une image d'homme de compromis.

"J'étais un radical, déclarait-il récemment, je contestais la Table ronde" entre Solidarité et le pouvoir communiste, négociations qui ont ouvert la voie en 1989 à la décomposition de l'ancien régime en Pologne. Contrairement à des millions de Polonais, il a même boycotté les premières élections semi démocratiques en Pologne, le 4 juin 1989.

Le changement survint quelques mois plus tard, sous l'influence de Tadeusz Mazowiecki, premier chef d'un cabinet non-communiste du bloc soviétique, qui lui confia un poste dans son administration. Mazowiecki lui a ainsi offert "une chance de changer et de devenir un homme de compromis et de modération", a-t-il reconnu.

Auparavant, c'est avec Tadeusz Mazowiecki et d'autres opposants tels que Bronislaw Geremek et Wladyslaw Bartoszewski, futurs chefs de la diplomatie polonaise, que Bronislaw Komorowski fut interné le 13 décembre 1981, après l'instauration de la loi martiale par le général Wojciech Jaruzelski.

Depuis, Bronislaw Komorowski a occupé dans trois gouvernements le poste de vice-ministre de la Défense, avant d'en prendre le portefeuille entre 2000 et 2001 dans le gouvernement de Jerzy Buzek, actuel président du Parlement européen.

Après le déclin de l'Union pour la Liberté (UW), parti centriste de Mazowiecki, il a rejoint la Plateforme civique (PO), son héritière fondée en 2001 par l'actuel Premier ministre libéral et pro-européen Donald Tusk.

Historien de formation, M. Komorowski a été six fois élu député, devenant en 2007 le président de la Diète (chambre basse).

L'accident d'avion dans lequel a péri le président Lech Kaczynski le 10 avril à Smolensk, en Russie, a subitement fait de lui le premier personnage de l'Etat.

Il a assumé les difficiles fonctions de président par intérim avec sang-froid, assurant la conduite des affaires publiques et les préparatifs de l'élection présidentielle, tout en menant sa propre campagne électorale, dans une situation sans précédent, avec en toile de fond le drame de Smolensk.

Lors de cette campagne, il n'a pas évité quelques bourdes et ses opposants et des médias lui ont reproché son manque de charisme, et une attitude de "garçon bien élevé de bonne famille".

Non sans raison: Bronislaw Komorowski est issu d'une vieille famille de la noblesse polonaise qui a écrit de nombreuses pages glorieuses de l'histoire mouvementée du pays et qui est apparentée à la maison royale de Belgique.

Bronislaw Komorowski est né le 4 juin 1952 à Oborniki Slaskie (sud), après que sa famille originaire de l'actuelle Lituanie fut expulsée par les Soviétiques de ses propriétés à l'issue de la Seconde guerre mondiale. Il s'installe ensuite avec ses parents dans une banlieue ouvrière de Varsovie où la famille vit dans la pauvreté.
Il fait ses études dans la capitale et "prend connaissance (...) des possibilités de la matraque" policière, au moment de la révolte estudiantine de mars 1968, se souvient-il.

Jaroslaw Kaczynski

Le frère jumeau esseulé reprend le flambeau

61 ans
Célibataire

Le conservateur Jaroslaw Kaczynski a fait le pari audacieux de reprendre le poste laissé vide par son frère jumeau Lech, tué le 10 avril à Smolensk (Russie) dans un accident d'avion.

Pétrifié par la mort tragique de son cadet de 45 minutes dont il était très proche, montrant pendant plusieurs jours un visage impassible, sans trace d'émotion et le regard vide, Jaroslaw Kaczynski a finalement décidé de le remplacer dans la course présidentielle initialement prévue à l'automne et s'est lancé à bride abattue dans la campagne électorale.

Chef incontesté de l'opposition conservatrice, Jaroslaw Kaczynski a toujours suscité l'admiration de ses partisans et les pires craintes de ses ennemis.

Tout au long de la campagne, il s'est efforcé de faire oublier son style intransigeant, son art de diviser et les blocages répétés des institutions européennes qui ont marqué le temps où il était le Premier ministre de son frère, de juillet 2006 à novembre 2007.

Son slogan "ce qui compte le plus c'est la Pologne", a fait cependant une nouvelle fois appel à la fibre patriotique.

Longtemps sous-estimé et totalement marginalisé dans les années 90, Jaroslaw Kaczynski est devenu un animal politique extrêmement puissant. Cependant, souvent trop sûr de lui et convaincu que la majorité des Polonais partageait ses convictions, il a surtout divisé son pays.

Adulé par les conservateurs, il s'est attiré l'exaspération de ses opposants qui lui prêtent volontiers tous les défauts d'un chef autoritaire.

Petits, trapus, le visage rondouillard, les deux frères étaient pratiquement identiques. Jaroslaw et Lech, inséparables depuis leur naissance le 18 juin 1949, se sont toujours voué une fidélité sans faille.

Mais, de l'avis de tous, le vrai génie politique a toujours été du côté de Jaroslaw. C'est aussi l'opinion de leur propre mère, Jadwiga: "Jaroslaw sera toujours celui des deux qui choisit les meilleures stratégies", a-t-elle confié un jour. "Jaroslaw était le cerveau dans ce duo et Lech exécutait ce que son frère décidait", confirme Lech Walesa qui les avait engagés dans sa chancellerie, avant de se brouiller avec eux.

Lech et Jaroslaw ont été des jumeaux classiques mais aussi uniques au monde. Ensemble, ils sont arrivés aux sommets du pouvoir : Lech comme président de 2005 jusqu'au 10 avril, Jaroslaw comme Premier ministre de juillet 2006 à novembre 2007.

En 1962, à l'âge de 12 ans, les deux frères avaient tourné un film à succès intitulé: "L'histoire des deux petits voyous qui ont décroché la Lune". Ils sont allés tous deux au même lycée varsovien, ils ont fait les mêmes études de droit, milité dans l'opposition anticommuniste.

On compare Jaroslaw Kaczynski à un rhinocéros, mais aussi à un joueur d'échecs qui sait disputer plusieurs parties à la fois. La politique est sa seule passion.

Source AFP
2 juillet 2010