Procès d'Aung San Suu Kyi : la Dame de Rangoun face à la junte

dans

Aung San Suu Kyi écartée des prochaines élections de 2010

Aung San Suu Kyi est toujours recluse, purgeant ses 18 mois supplémentaires d'assignation à résidence.

La Dame de Rangoun avait d'abord été condamnée à trois ans de prison et de travaux forcés mais le chef de la junte, Than Shwe, a commué la peine.

Après l'annonce de ce verdict (mardi 11 août), l'opposante birmane avait décidé de faire appel. Un appel rejeté, sans surprise, par la junte le 2 octobre, ce qui l'exclut de facto de la course à la présidence - les élections sont promises pour 2010.

Cette condamnation du prix Nobel de la paix a provoqué une vague d'indignation à travers le monde. L'Association des nations d'Asie du Sud-Est a exprimé sa "profonde déception". Le conseil de sécurité des Nations Unies a approuvé une déclaration exprimant sa "grave préoccupation" mais la Chine et la Russie ont réussi à édulcorer le texte.

Les Européens ont adopté une série de sanctions ciblées contre les magistrats qui ont prononcé le verdict. Leurs avoirs seront bloqués et leur entrée dans l'Union européenne interdite.

La reprise du dialogue avec la junte?

Les derniers développements d'actualité dans le bras de fer qui oppose Aung San Suu Kyi et le chef de la junte Than Shwe.

Une parodie de procès

Après avoir écopé d'une assignation à résidence supplémentaire de 18 mois Aung Sang Suu Kyi est à nouveau privée de liberté. Son compagnon d'infortune John Yettaw est libre et a été expulsé de Birmanie.

Aung San Suu Kyi, une vie recluse

Portrait en vidéo de la Dame de Rangoun et dates-clés de sa biographie.

L'opposition birmane et la révolte Safran

À 16 ans, il est emprisonné et torturé. Tun, opposant politique birman, témoigne. À voir aussi en vidéo la révolte des moines.

La mobilisation internationale

La réaction d'Info-Birmanie et l'engagement de Jane Birkin en vidéo.

Histoire de la Birmanie et l'installation de la junte

De l'indépendance à l'arrivée des généraux, comprendre l'histoire récente de la Birmanie. Voir le rappel de la TSR et lire l'entretien avec Renaud Egreteau, chercheur à l’université de Hong Kong

Le travail humanitaire toléré

Entretien avec Paul Yon, médecin et chef de mission de Médecins sans Frontières en Birmanie.



Dossier préparé par Sylvie Braibant, Laure Constantinesco, Christelle Magnout et Camille Sarret.