Québec : appel aux urnes

Le Premier ministre du Québec Jean Charest a officiellement demandé, le 1er août, la dissolution du Parlement provincial. Les élections générales sur fond de fronde estudiantine et de soupçons de corruption se tiendront donc le 4 septembre 2012, une date qui n'a pas été choisie tout à fait par hasard. 

dans
Traditionnellement, les élections, au Québec, se tiennent au printemps ou à l’automne, et très rarement l’été. Mais la date du 4 septembre est le fruit d’une décision murement réfléchie par Jean Charest, qui brigue un 4e mandat.

Il évite ainsi d’être éclaboussé par les éventuelles révélations de la Commission Charbonneau, qui reprendra à l’automne son enquête sur des soupçons de corruption et de collusion entre le gouvernement et de grandes entreprises de travaux publics.

Le candidat Charest compte aussi profiter aussi de l’essoufflement, pendant les vacances d’été, du mouvement étudiant contre la hausse des frais de scolarité décidé par son gouvernement - pendant trois mois, des milliers d’étudiants et de Québécois étaient descendus dans la rue au printemps. Les associations estudiantines ont néanmoins appelé à un vote massif pour contester le gouvernement Charest jusque dans les urnes. Cette question, et celle des finances de la province, seront donc au cœur de la campagne.


Québec : appel aux urnes