Qui a peur de Nabil Hadjarab ?

L’Algérien Nabil Hadjarab est détenu à Guantanamo depuis 2002. Dès 2007, Washington a abandonné toute charge de terrorisme contre lui. Pourtant, Nabil Hadjarab ne peut pas quitter la base américaine à Cuba, puisque les autorités américaines ne libèrent les derniers prisonniers que si un pays ‘sûr’ les accueille officiellement. Aujourd’hui, les avocats français de Nabil Hadjarab demandent au gouvernement français de l'accueillir.


dans

Prisonnier pour une poignée de dollars

“Détenu et torturé depuis 11 ans sans qu'aucun juge n'ait statué sur son affaire“

Nabil Hadjarab
Nabil Hadjarab
Né à Alger, Nabil Hadjarab, 33 ans, a grandi en France où il a vécu pendant 11 ans et où réside toute sa famille. Son père et son grand-père ont combattu dans l'armée française. Aujourd’hui, il demande l'accueil officiel de la France afin de pouvoir quitter Guantanamo, où il est "détenu et torturé depuis 11 ans sans qu'aucun juge n'ait statué sur son affaire", affirme son avocat Maître Cormier.

Selon des associations de défense des droits de l'Homme, le détenu a été arrêté en Afghanistan, où il était venu faire des études, en décembre 2001, "vendu pour 5000 dollars". Washington avait alors affirmé qu'il était un membre d'Al-Qaïda ayant participé à des opérations contre la coalition des alliés en Afghanistan.

Après avoir accueilli deux anciens détenus de Guantanamo, Lakhdar Boumediene et Saber Lahmar, la France a fait savoir en 2010 qu'elle n'était pas disposée à accepter "un troisième détenu" de la base américaine. Lancée en ligne par l'association américaine Reprieve, la pétition demandant à la France de revenir sur sa décision a déjà recueilli près de 10 000 signatures.

Nabil Hadjarab : libérable et sans patrie

Pourquoi ses avocats demandent-ils à la France de l'accueillir ?

Maître Sylvain Cormier invité du journal de TV5Monde
Nabil Hadjarab : libérable et sans patrie

Situation kafkaïenne à Guantanamo

Ces prisonniers libérables qui n'ont toujours pas de pays d'accueil

22.02.2013Par Jean-Luc Eyguesier
Situation kafkaïenne à Guantanamo