RDC : la peur des réfugiés burundais dans le camp de Lusenda

Lusenda
TV5 Monde.

Suite de notre série de reportages en République démocratique du Congo. Cette fois, notre journaliste Simon Rodier nous fait découvrir le quotidien des réfugiés burundais du camp de Lusenda, dans la province du sud-Kivu, entre rationnement alimentaire et menaces de représailles des Imbonerakure, les miliciens pro-régime burundais.

dans
Deux ans après la crise provoquée par la réélection de Pierre Nkurunziza pour un 3ème mandat au Burundi, des dizaines de milliers de réfugiés sont toujours en exil.

Ici, ils ont trouvé refuge dans le camp de Lusenda en RDC, où ils vivent ou plutôt survivent dans des conditions très difficiles. Le camp géré par le Haut commissariat aux réfugiés de l'ONU accueille 28 000 personnes pour une capacité de 18 000 places. Ici, le HCR n'arrive plus à trouver de formule magique, comme le dit dans son commentaire le journaliste.

Soumis à un rationnement alimentaire drastique, les réfugiés ont juste de quoi subxister. Racket, chantage, c'est surtout le climat d'insécurité et de violence qui rend leur vie au quotidien très difficile.

Certains exilés ont choisi de fuir le Burundi pour raison politique, ce statut d'opposant les place en première ligne de miliciens à la solde du pouvoir burundais, notamment des Imbonerakure  (les membres de la ligue de jeunesse du parti au pouvoir au Burundi) qui s'infiltrent dans le camp avec pour mission de faire la chasse aux "rebelles". Comme le dit l'un de ces réfugiés, ancien soldat et ex-opposant burundais, qui témoigne le visage caché : "Au Burundi, si tu n'es pas du parti au pouvoir, on t'attrape et on te tue ! "