Info

Regards d'expatriés - L'élection américaine vue de France

Nicolette Bundy est originaire du Nouveau Mexique aux Etats-Unis. Arrivée à Paris en 2003, elle travaille aujourd'hui en tant qu'assistante administrative dans un cabinet d'avocats en parallèle de ses études en relations internationales. Très attachée à la politique de son pays, elle se sent concernée par l'élection de ce nouveau président ; même si le fait de travailler beaucoup, d'être loin avec un décalage horaire important, l'empêche d'être aussi impliquée qu'elle l'aurait voulu. Elle a répondu à nos questions sur sa vision de cette campagne. 

dans

Comment vivez-vous cette élection à distance ?

Nicolette Bundy - Paris
En fait, je suis assez partagée. D’un côté je me sens exclue des bonnes choses, et d’un autre côté je me sens épargnée. Je suis de gauche, mais toute ma famille est de droite. Ce sont des conservateurs. Ils ont voté Bush deux fois et ils sont tous pour Romney. En plus, tout un côté de ma famille est mormon ! J’ai du mal à vivre, même d’ici, les attaques républicaines. Je suis peut-être un petit peu trop impliquée. 

Ici à Paris, je me sens assez éloignée de cette élection, même si je sais qu'il y a des groupes qui organisent des rencontres à Paris, entre compatriotes, notamment lors des débats : ils se réunissent pour les regarder toute la nuit. Mais comme je travaille, je ne peux pas regarder les débats en direct. Et puis le lendemain, je n’ai pas forcément le courage de regarder la vidéo en entier, avec toutes les analyses etc... Ce que j’aurais fait sans aucun doute, si j’avais été aux Etats-Unis.
Je fréquente beaucoup de compatriotes pourtant, je travaille avec pas mal d’Américains à Paris. Il y a une forte communauté ici, mais malgré ça, je regrette de ne pas être dans mon pays. Par exemple en 2008, lors de l'élection d'Obama, j’aurais vraiment aimé être là-bas. Ca s’est avéré être un moment très très spécial. Je n’ai pas pu vraiment fêter ça à Paris parce que c’était la nuit et que j’avais cours le lendemain. c'était vraiment dommage. Bon, j'ai quand même rejoint mes amis un petit peu pour fêter ça et ouvrir une bouteille de champagne ! 


Vous vous intéressez depuis longtemps à la politique ?

Je suis de gauche, et cela fait longtemps que je m’intéresse à la politique. Mais je pense que ce sont mes études en relations internationales qui m’ont fait vraiment m’impliquer et me passionner pour ça. 
Je suis très fan d’Obama car j’apprécie beaucoup son approche. Pour sa politique étrangère, il est plus ouvert que les Républicains, non seulement avec les Alliés mais également avec le monde arabe. Et dans sa politique intérieure, j’apprécie énormément le fait qu’il ait enfin fait passer des réformes pour la santé. Cela faisait longtemps que les démocrates essayaient de faire passer quelque chose, même si Bill Clinton avait échoué. En France, pour moi, le système de santé est bon, j’ai pu l’expérimenter personnellement. Les changements qu’Obama a proposés viennent tout juste de commencer à se mettre en place, mais c'est normal, cela prend des années à se concrétiser une telle réforme. Il n'y a pas longtemps, j’ai des amis aux Etats-Unis  qui ont reçu un chèque de leur assurance santé. Ils étaient très surpris, c’était la première fois de leur vie ! La loi maintenant oblige les assureurs à dépenser d'avantage leurs fonds, dans la santé ou dans les remboursements. C'est une bonne chose. 

Sur quels médias suivez-vous l'élection ?

Déjà, je suis les médias français, j’écoute France Info le matin. Et puis pendant la journée, le regarde CNN.com, New-York Times.com et le Huffington Post, qui est ouvertement de gauche. Et aussi, je suis les avis de mes amis sur place sur Facebook. Et j’aime bien embêter mes cousins, ma famille, avec mes posts politiques. Ils ne sont tellement pas d'accord avec moi ! 

Comment voyez-vous les choses, dans les 15 jours à venir ?

J’espère qu’Obama va gagner mais j’ai déjà été tellement déçue, notamment lors de la seconde élection de Bush, que je me méfie. Il y a des côtés assez moches dans cette élection, les Etats-Unis sont de plus en plus polarisés et je n’ai plus beaucoup de foi dans l’électorat américain. Surtout quand on entend les attaques qui sont proférées contre Obama, elles ne sont pas selon moi dignes de la politique et du débat. Comme par exemple quand on enquête pour savoir si Obama est vraiment Américain, s'il est réellement né sur le sol américain, ou s'il est musulman... Je trouve cela limite raciste. 

Et je me demande quelle direction va prendre notre pays. Est-ce qu’on va s’ouvrir sur le monde ou au contraire être plus fermés, envers les immigrés, est-ce qu’on va accepter les homosexuels, quelle sera la position de la femme ? Ce sont des questions de société, avec de gros enjeux, et en fonction de l’homme qui sera élu, les réponses seront vraiment différentes. 

En même temps, Romney me paraît imprévisible parce qu’il a vraiment changé de position. Je pense qu’il s’est placé très à droite pour sa campagne, pour se faire élire, mais qu’il n’est pas aussi radical. J’ai une amie démocrate qui vit dans le Massachussets où il est gouverneur, et qui dit qu’il est un bon gestionnaire, très efficace, et que dans cet Etat, le système de santé est bon et accessible à tous. Du coup, peut-être que s’il gagnait, ce ne serait pas aussi grave que ça, mais c’est difficile à dire aujourd’hui.


Propos recueillis par Clothilde Grandpeix