Révoltes en Syrie, ou la “fin du Jasmin“ - journal d'un géographe entre Damas et Deir Ez Zor

David Lagarde est un jeune Français parti en Syrie d'avril à août 2011 à l'occasion d'un stage. Sur place, il a été le témoin direct de la révolte montante contre  Bachar al-Assad, et a pu rencontrer ses acteurs, partisans comme opposants au régime en place, comme il le raconte dans l'entretien qu'il nous a accordé.

Il a ainsi pu rencontrer l'une des premières victimes de la répression de Bachar depuis le début de la contestation.

Son journal décrit la montée du mouvement de contestation, du milieu du printemps à la veille du Ramadan. Le tout est illustré d'une carte des différentes villes visitées, autant de cités d'un Syrie que certains souhaitent, un jour, démocratique.

dans

Trois mois de révolte en Syrie

09.08.2011Journal tenu par David Lagarde
Cet article relate quelques uns des événements qui ont eu lieu en Syrie au cours de mon séjour dans le pays, entre le 13 avril et 30 juillet 2011. Il ne s’agit toutefois pas là d’une revue complète de la situation, simplement d’un regard sur certains faits vécus au cours de ces derniers mois.

Entretien avec David Lagarde

09.08.2011Propos recueillis par Thomas Hajdukowicz
Pourquoi être parti en Syrie alors que la situation était déjà critique (les événements syriens on commencé le 15 mars ; David Lagarde a entamé son séjour le 13 avril) ?
J'y suis allé dans le cadre d'un stage avec l'Institut Français du Proche-Orient.

Entretien avec un rescapé des interrogatoires des renseignements généraux syriens

09.08.2011
Le 15 mars 2011 avait lieu à Damas la première manifestation contre le régime de Bachar al-Assad. Nous avons fait la rencontre d’un jeune de 27 ans arrêté au cours de cet événement. Il nous raconte ici comment a débuté ce mouvement spontané à Damas, les conditions de sa détention, ainsi que sa vision de la suite du soulèvement.