Info

Sida : le nombre de morts a été divisé par deux depuis 2005

Source : ONUSIDA

Le chiffre atteint encore un million. Un million de décès liés au sida en 2016 dans le monde. Bien qu'élevé, il reflète malgré tout un "tournant décisif" selon l'ONU. En 10 ans, le nombre de mort a été divisé par deux.

dans
Le pic de décès causés par des maladies liées au virus du sida a été atteint en 2005. Cette année-là, 1,9 million de personnes en étaient mortes. L'an dernier, en 2016, ce sont un million de morts qui ont été dénombrés sur la planète. Le rapport de l'ONUSIDA, publié à quelques jours de la conférence internationale de recherche sur le sida à Paris, affirme qu' "un tournant décisif a été franchi".
 

"La balance a enfin penché"


Le même rapport estime que la moitié des 36,7 millions de malades est désormais sous traitement et le nombre de nouvelles contaminations par le VIH continue de décliner. "La balance a enfin penché" selon le l'organisation ONUSIDA. "Nous avons atteint l’objectif 2015 de 15 millions de personnes sous traitement et nous sommes en train de doubler ce chiffre, pour arriver à 30 millions et atteindre l’objectif 2020", assure Michel Sidibé, directeur exécutif de l’ONUSIDA. 

 
Une contamination toutes les 17 secondes

Le rythme reste malgré cela très élevé : une nouvelle infection toutes les 17 secondes en moyenne. Ce qui pour le moment empêche tout espoir de juguler l'épidémie de sida avant la fin de la décennie, comme l'espère l'ONU.
 

Du retard en Afrique de l'Ouest et Centrale


L'Afrique de l'Est et l'Afrique Australe regroupent le plus grand nombre de personnes séropositives. Grâce aux efforts déployés dans cette partie du continent, les décès liés au sida ont chuté de 42% depuis 2010. Le nombre de nouvelles infections a baissé de 29%. Des résultats qui ont permis d'augmenter de près de 10 ans l’espérance de vie entre 2006 et 2016 dans les pays de cette région du globe.
 
Clip de sensibilisation de l'ONUSIDA
 

A l'inverse, l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique Centrale "restent loin derrière le reste du continent", selon le rapport. Seulement 42% des personnes infectées par le VIH sont informées de leur séropositivité et 35% disposent d'un accès au traitement par anti-rétroviraux. Le 3 juillet dernier, les chefs d'Etat de l'Union africaine ont adopté le "plan de rattrapage" porté par l'ONG Médecins Sans Frontières dans cette partie de l'Afrique sub-saharienne.

35 millions de morts au total


L'ONUSIDA s'inquiète aussi de l'explosion de l'épidémie en Europe de l'Est et en Asie Centrale : +60% de nouvelles infections, principalement en Russie, en Albanie ou en Arménie.

Depuis le début des années 1980 et la découverte de cette maladie mortelle, 35 millions de personnes sont décédées à travers le monde, soit l'équivalent de la population du Canada.