Silvio Berlusconi : une fin de règne peu glorieuse

C'est par une porte dérobée que Silvio Berlusconi a quitté sans gloire le palais du Quirinal à Rome. Comme prévu, le Cavaliere a démissionné de son poste de président du Conseil italien, samedi 12 novembre 2011. Un départ accompagné de cris de joie et d'insultes.

L'ère Berlusconi est bel et bien terminée. Elle aura duré environ deux décennies. Un parcours marqué par des scandales à répétition.

dans
Silvio Berlusconi : une fin de règne peu glorieuse

09.11.2011Récit de Pierre Marlet - RTBF
Silvio Berlusconi : une fin de règne peu glorieuse

Mario Monti : le successeur désigné

13.11.2011Récit de Claudio Zamperini - TSR
L’ancien commissaire européen doit être désigné par le président Giorgio Napolitano pour diriger le nouveau gouvernement. Il est l'opposée de Silvio Berlusconi.
Mario Monti : le successeur désigné

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.
Cliquez sur l'image pour l'agrandir.