Info

Spoutnik-1 : Le premier satellite artificiel en orbite autour de la Terre

NASA

Il y a 60 ans, la conquête spatiale commence. Elle devient un enjeu majeur de la guerre froide entre les Etats-Unis et l’URSS.

dans
C’est le 4 octobre 1957 que l’URSS démarre la course spatiale en envoyant Spoutnik-1 en orbite, le premier satellite artificiel de l’histoire. Créé par l’ingénieur Sergueï Pavlovitch Korolev, Spoutnik-1 a la forme d’une sphère de 58 cm de diamètre pour un poids de 43,6 kilos. Ce satellite devient donc le premier objet artificiel lancé dans l’espace. Son but : au-delà de servir la propagande soviétique, il transmet pendant 22 jours des indications sur les vents solaires, le champ magnétique terrestre, les rayons cosmiques, etc. Ce sont les premières données scientifiques relevées directement depuis l’espace.
 

Mais l'URSS ne s'arrête pas là puisqu'elle envoie le premier être vivant en orbite, la chienne Laïka, le 3 novembre 1957, à bord de Spoutnik-2. Quant à Spoutnik-1, il est desorbité le 4 janvier 1958. Les Etats-Unis mettent 4 mois à réagir en envoyant leur propre satellite, Explorer 1, le premier février 1958, depuis la fameuse base de Cap Canaveral.

Dans la course à l'espace désormais lancée, Nikita Khrouchtchev, alors premier secrétaire du Parti communiste russe, garde sa longueur d’avance sur Harry S. Truman, président des Etats-Unis, en envoyant le premier homme en orbite autour de la Terre. Youri Gagarine est donc le premier être humain à faire un tour du monde en 108 minutes (dont 89 en orbite).

Les USA après plus de 10 ans d'efforts, reprennent la tête de la course grâce au programme Apollo ous l'impulsion du jeune président John Fitzgerald Kennedy en 1962. Ils s'imposent finalement dans la conquête spatiale : le 21 juillet 1969, Neil Armstrong est le premier Homme à poser le pied sur la Lune.  Les missions Apollo jusuq'en 1972 sont l’apogée de cette compétition unique dans l'histoire de l'humanité que se livrent les deux grandes puissances mondiales de la guerre froide.
 

NASA

Après avoir été adversaires pendant de nombreuses années, Amériains et Soviétiques collaborent : ils organisent un rendez-vous entre un module Soyouz et une capsule Apollo dans l'espace. Le 18 juillet 1975 deux astronautes, Thomas Stafford (à droite) et Alexis Leonov (à gauche) se serent donc la main : un témoignage de l'apaisement des relations entre les deux nations. Après l’éclatement de l’URSS et la rivalité spatiale définitivement enterrée, la NASA invite finalement l’agence spatiale fédérale russe à rejoindre le projet de la station spatiale internationale dont l’assemblage en orbite commence en 1998...