Sur les marchés

dans

Sur les marchés

Nous sommes ici sur un marché du Caire où les prix ont augmenté pendant les évènements en raison de la difficulté à s’approvisionner. Aujourd’hui, ils ont retrouvé un niveau normal. Il n’y a pas de politique tarifaire et les intermédiaires peuvent pratiquer le prix qu’ils veulent. Le prix des oranges a grimpé à 4 LE le kilo alors que les producteurs les vendent 1,5 LE aux coopératives.
Pendant les évènements, des manifestants sont allés acheter cinq tonnes de fruits et légumes au marché de gros de façon à pouvoir les revendre au prix normal et à éviter toute spéculation dans les commerces.