Syrie : « le point de non retour atteint à Deraa »

Depuis le 15 mars, au moins 852 personnes ont été tuées en Syrie, selon un bilan du « Comité des martyrs du 15 mars ». Deraa est la ville qui paye le plus lourd tribu. Dans ce fief de la contestation bouclé par l'armée, six habitants et un militaire ont péri samedi 30 avril.

Réaction de Bassima Kodmani, directrice de l'Initiative Arabe de Réforme, un consortium d'instituts de recherche issus de pays arabes travaillant sur la transition démocratique.

dans

« Le point de non retour atteint à Deraa »

« Le point de non retour atteint à Deraa »