Info

Turquie : où en sont les droits humains ?

Sylvie Brigot-Vilain invitée JT
Interview d'Isabelle Malivoir

Enquêter, dénoncer ou tout simplement exprimer une opinion dissonante- en Turquie, l'exercice est difficile. Seize mois après le coup d'Etat contre le président Erdogan, quelle est aujourd'hui la situation des droits humains dans ce pays ?

dans

Le coup d'Etat manqué à Ankara, en juillet 2016, a déclenché une gigantesque purge dans tout le pays : des centaines de milliers de fonctionnaires révoqués, près de 160 médias et 400 organisations non gouvernementales fermées, plus de 50 000 personnes détenues - journalistes, députés d’opposition, avocats, juges, intellectuels et universitaires - et cela au mépris du respect des droits humains et des libertés élémentaires.

► Retour sur la répression d'Etat menée en Turquie depuis juillet 2016

Seize mois plus tard, où en est la Turquie ? Sylvie Brigot-Vilain est la nouvelle directrice d'Amnesty International France. Invitée de TV5MONDE, elle témoigne d'échos contrastés. Certains signes sont encourageants. La semaine dernière, la justice turque a libéré 9 défenseurs des droits humains sur les "10 d'Istanbul", dont Idil Eser, directrice d'Amnesty International Turquie. Arrêtée dans le cadre d’une enquête pour "assistance à une organisation terroriste". Elle est restée détenue 4 mois et demi à la prison de Silivri, dans la section la plus sécurisée de la prison la plus sécurisée de Turquie.

Cette embellie reste toutefois incomplète. Car le président d'Amnesty International Turquie, Taner Kiliç, lui, est toujours en détention, comme le soulignait Stefan Simanowitz pour Amnesty International :

Aujourd'hui, 120 journalistes sont toujours incarcérés, malgré la vaste campagne lancée en février dernier par Amnesty International. Appelant à la libération de ces journalistes, l'opération"freeturkeymedia" avait pourtant rallié plus de 250 000 sympathisants.