Info

Un camion fonce dans la foule à Nice : 84 morts

<span class="SL_C_42862790_9">Des impacts de balles sur le camion à l'origine de l'attaque du 14 juillet à Nice </span>
Des impacts de balles sur le camion à l'origine de l'attaque du 14 juillet à Nice
AP / Claude Paris

Un camion a foncé dans la foule rassemblée sur la promenade des Anglais, peu après le feu d'artifice du 14 juillet ce jeudi soir à Nice. Un bilan, toujours provisoire, fait état de 84 morts, 18 blessés en "urgence absolue" et des dizaines d'autres blessés
Le chauffeur a été abattu par les forces de l'ordre selon la police. Les événements de la nuit minute par minute.

dans

15H30 : Fin de notre direct. Le bilan est actuellement de 84 morts et d'"une cinquantaine de personnes" entre la vie et la mort, selon François Hollande.


15H00 : de Washington à Oulan Bator, les réactions sont unanimes pour condamner l'attentat de Nice. Tour du monde des réactions :

Sujet Vallerey Nice Reax
Commentaire de Marie Vallerey


14H00 : Selon Nice Matin, deux Américains et au moins deux Marocains figurent parmi les victimes. 
 

13h25 : à l'unisson, Etats et institutions religieuses du monde arabe condamnent l'attentat de Nice et appellent à vaincre le terrorisme. 

12H29 : le président François Hollande et le Premier ministre Manuel Valls arrivent à Nice après le massacre sur la Promenade des Anglais.

12H00 : Tous les journaux imprimés ce matin titrent sur le massacre de Nice. Il s'agirait de l'attentat le plus meutrier commis par un seul homme en Europe.
 



11H25 : Une Suissesse figure parmi les 84 victimes de l'attentat de Nice. Dans la nuit, le président de la Confédération avait déjà exprimé sa solidarité avec la France :


11H18 : Retour en images sur les violences djihadistes qui touchent la France depuis janvier 2015 :

Récap attentats
Commentaires de Marie Vallerey


11H12 : "Il est pratiquement impossible d'empêcher en amont ce type d'attentat," selon le spécialiste de géopolitique Frédéric Encel. Explications dans le JT International de TV5MONDE :
 

Engel sur Nice
Interview d'Isabelle Malivoir


11H15 : Le directeur adjoint de la police de Nice compte parmi les victimes, selon Nice Matin.

11h11 : le terroriste de Nice, un homme de 31 ans, formellement identifié comme étant Mohamed Lahouaiej Bouhlel :


10H30 : "Nous faisons face à une guerre que nous livre le terrorisme" déclare Manuel Valls.


10H12 : Le président François Hollande se rendra à Nice après le Conseil de Défense à l'Elysée.
 



10H10 : Identification formelle du chauffeur du camion qui a foncé dans la foule.
Cet homme est bien le propriétaire des papiers d'identité au nom d'un Franco-Tunisien de 31 ans domicilié à Nice, retrouvés dans le camion par les enquêteurs. Une perquisition est en cours à son domicile dans le quartier des Abattoirs.


​10H00 : Retour en images sur les événements de la nuit à Nice. 

Sujet nice France2
Par nos partenaires de France2


9H00 : Début de la réunion du Conseil de Défense à l'Elysée avec, autour du chef de l'Etat, le Premier ministre Manuel Valls, le garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian et le chef d'état-major des armées, Pierre de Villiers.

8H21 : les dessins solidaires :



 

8H17 : La "Une " du NY TIMES :



7H54 L'émotion de Christian Estrosi, premier adjoint au maire de Nice, président de la métropole Nice Côte d'Azur et président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Selon lui, "une dizaine" d'enfants feraient partie des victimes de l'attaque perpétrée à Nice jeudi soir.


7H36 Nouveau bilan.
L'attentat a fait au moins 84 morts, 18 blessés sont toujours en "urgence absolue", selon un nouveau bilan de l'Intérieur. On dénombre aussi "une cinquantaine de blessés légers" et 120 autres personnes "impliquées", choquées ou prises en charge par les secours, a précisé le porte-parole du ministère Pierre-Henry Brandet.

7H02 La Belgique s'inquiète pour 20 de ses ressortissants

 un numéro spécial pour les Belges qui n'arrivent pas à joindre leur famille 02/501.40.000.

7H00  Appel au don du sang. Les autorités incitent à se rendre notamment à l'EFS (Etablissement français du sang) de Nice (45 rue Auguste Gal) à partir de 9h30 pour donner son sang.  Le site de l'EFS a créé une carte pour recenser tous les centres où il est possible de donner son sang.


6H56 : François Hollande doit réunir ce vendredi matin à l'Elysée un conseil de Défense. Il se rendra ensuite à Nice.


6H45 Le point sur cette attaque :

Un camion a foncé dans la foule réunie jeudi 14 juillet, peu après 22h30, sur la promenade des Anglais, à Nice, pour assister au feu d’artifice. Au moins 80 personnes sont mortes, fauchées par le véhicule qui a roulé dans la foule sur une distance de deux kilomètres. 18 autres sont dans un état "d'urgence absolue".
La section antiterroriste du parquet de Paris a été saisie.
L'homme, qui a foncé sur la foule jeudi soir, «avait fait feu plusieurs fois» avant d'être abattu par les policiers, assure des sources proches des enquêteurs. Aucune revendication à cette heure n'a été communiqué.
Le suspect abattu était connu pour des faits de petite délinquance.
Né en France en 1985, il ne faisait pas l'objet d'une fiche S et n'était a priori pas non plus connu pour terrorisme.
Le véhicule qu'il conduisait était a priori loué.

François Hollande a dénoncé «cette attaque d'une violence absolue dont le caractère terroriste ne peut être nié».
 lors de son intervention, le chef de l'Etat a également indiqué qu'il y avait des enfants parmi les victimes  et :

 

  • L'état d'urgence prolongé de trois mois au-delà du 26 juillet.
  • La réserve opérationnelle va être mobilisée.
  • Les actions en Irak et en Syrie vont être renforcées.
  • Toute la France est sous la menace terroriste

6H29 Le quotidien américain titre sur les 80 morts à Nice.
La Une du Daily News :
 



6H20 : Donald Tusk,  président du Conseil européen,  déclare lors de la cérémonie d'ouverture d'un sommet entre 30 pays européens et 21 pays asiatiques : C'est un tragique paradoxe que la cible de ces attaques soient des gens célébrant la liberté, l'égalité et la fraternité. Nous sommes unis avec la France et leur gouvernement. Nous condamnons cette tragédie et continuons notre combat contre la violence extrémiste et la haine"


6H15 Le chauffeur du camion a tiré avec un pistolet avant d'être abattu Le chauffeur du camion a tiré avec un pistolet avant d'être abattu, selon des sources proches de l'enquête citées par l'AFP.

(AP Photo/Claude Paris)



5H45 : Le suspect abattu était connu pour des faits de petite délinquance.
Né en France en 1985, il ne faisait pas l'objet d'une fiche S et n'était a priori pas non plus connu pour terrorisme.


5H43 La Grande mosquée de Paris exprime "sa consternation". Elle "appelle à l'unité de tous les citoyens dans cette nouvelle terrible épreuve qui endeuille toute la communauté nationale".

4H58  Le Conseil de sécurité de l'ONU condamne

"avec la plus grande fermeté l'attaque terroriste barbare et lâche". Dans une déclaration unanime, les 15 pays membres du Conseil expriment "leur profonde sympathie et leurs condoléances" aux familles des victimes et au gouvernement français.


4H55 Réaction de Hillary Clinton, candidate démocrate à la Maison-Blanche :


 

"L'un des problèmes en Europe", a-t-elle expliqué est que les pays du Vieux Continent "ne partagent pas assez l'information". "Donc je pense que nous avons besoin d'une diplomatie forte (...) pour éviter des attaques à l'avenir".

4H36 70 personnels de police judiciaire, scientifique et technique ont été mobilisés.

(APPhoto/Claude Paris)

4H30 :

Nouveau bilan donné par Bernard Cazeneuve : 80 personnes tuées et 18 en "urgence absolue". "Nous sommes dans une guerre" estime le ministre de l'Intérieur


4H23 Marisol Touraine, ministre de la Santé,  est arrivée à l'hôpital Pasteur de Nice où sont soignés de nombreux blessés de l'attaque.


4H20 : concerts annulés.
Rihanna devait se produire ce vendredi a Nice. Son concert a été annulé. Idem pour le festival de jazz censé débuter samedi.

4H15 : Réaction du Premier ministre "Manuel Valls : "Les Français feront face":
 



3H45

Allocution de François Hollande

 "Un camion a foncé sur la foule rassemblée pour le feu d'artifice avec l'intention de tuer, d'écraser et de massacrer. Nous déplorons 77 victimes dont plusieurs enfants.  

Le caractère terroriste ne peut être ignoré et encore une fois d'une violence absolue. Nous devons tout faire pour pouvoir lutter contre le fléau du terrorisme"

Par ailleurs, parmi les autres points forts de son discours :

  • L'état d'urgence prolongé de trois mois au-delà du 26 juillet.
  • La réserve opérationnelle va être mobilisée.
  • Les actions en Irak et en Syrie vont être renforcées.
  • Toute la France est sous la menace terroriste

3H30 : D'après Nice-Matin, "C'est un Niçois d'origine tunisienne qui aurait conduit le camion. Le jeune homme de 31 ans a également tiré sur la foule pendant qu'il conduisait." Selon iTÉLÉ, l'homme était connu des services de polices pour de petits délits mais inconnu des renseignements.



3H25 : Charles Michel exprime sa tristesse et son émotion :



3H15 : Le POINT SUR LA SITUATION

Peu après 22 heures 30, un camion a foncé dans la foule réunie pour le feu d’artifice du 14 Juillet sur la Promenade des Anglais. Un journaliste de l'AFP présent sur place a vu un camion blanc foncer à pleine vitesse dans la foule.

Le camion «a foncé sur la foule sur une longue distance, le long de la Promenade (des Anglais), ce qui explique ce bilan extrêmement lourd», a précisé le sous-préfet des Alpes-Maritimes. Le conducteur du camion a été neutralisé. «Il y a eu des coups de feu et le chauffeur a été abattu», a ajouté le sous-préfet. le porte-parole du ministère de l'Intérieur a annoncé qu'il n'y avait eu aucune prise d'otages à Nice.
Un dernier  bilan, établi au sein de la cellule de crise, fait état d'au moins 80 morts. Cet attentat est le  plus important commis en Europe depuis les attentats qui ont fait 130 morts le 13 novembre 2015 en Ile-de-France et 32 morts le 22 mars 2016 à Bruxelles. A cette heure, aucune revendication..

 


3H12 : François Hollande va s'exprimer à 3H30
François Hollande s'exprimera à la télévision vers 3H30 du matin (Le Figaro)

3H08 : Un nouveau bilan, établi au sein de la cellule de crise, fait état d'au moins 80 morts

2H59 :  Le Conseil français du culte musulman condamne l'attentat de Nice. avec «la plus grande vigueur». «La France vient d'être touchée une nouvelle fois par un attentat d'une gravité extrême», déplore dans un communiqué le CFCM, en condamnant cette attaque «odieuse et abjecte qui vise notre pays le jour même de la Fête nationale qui célèbre les valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité». «Le CFCM transmet sa totale solidarité avec les habitants de Nice, exprime sa profonde compassion aux familles des nombreuses victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés», ajoute le texte. Il appelle également les musulmans de France à prier vendredi «à la mémoire des victimes de cette attaque barbare».


2H57 : La une du Figaro du vendredi 15 juillet, au lendemain de l'attentat qui a frappé Nice :




2H51 Le journaliste David Thomson,  journaliste français au service Afrique de RFI et spécialiste des jihadistes français et tunisiens, note sur son compte Twitter qu'un combattant venu de l'Hexagone exhortait dans une vidéo les sympathisants de la cause "à ne plus rejoindre l'EI mais à frapper en France"…

2H47 François Hollande et Manuel Valls quittent la place Beauvau
pour rejoindre ensemble l'Élysée. Aucune information n'est disponible sur les motivations de l'attaque survenue

2H46 Numéro du Quai d'Orsay pour l'aide aux victimes
 



2H41 : La solidarité du Canada et du 1er Ministre canadien, Justin Trudeau
 


2H37 : Un hashtag spécifique , #RechercheNice, recense des dizaines de noms et de visages de personnes recherchées par leurs proches : une sœur, un cousin, une mère, un ami, parmi lesquels plusieurs enfants en bas âge et plusieurs étrangers.

2H34 : Numéros d'urgence

2H30 : L'Hôtel Le Negresco transformé en hôpital d'urgence selon Alban Mickozy, journaliste à France 2, présent sur place  qui précise que "sur les lieux du drame, ne reste que les ambulances . Toutes les personnes valides ont été évacuées" :


2H25 : Bernard Cazeneuve est arrivé à Nice tweete Christian Estrosi, qui annonce par ailleurs 77 victimes

Le ministre de l'Intérieur est arrivé à Nice où il fait un point avec l'ensemble des services de l'État
 



2H24 : Barak Obama : " Nous sommes solidaires de la France, notre plus vieil allié, au moment où elle fait face à cette attaque"

2h17 Les premières images (rédaction de TV5MONDE)
 



2H15 : François Hollande réunira un conseil restreint de sécurité et de défense vendredi à 9 heures a annoncé l'Elysée. La maire PS de Paris Anne Hidalgo annonce que les drapeaux présents sur "tous les bâtiments" de Paris seront en berne, vendredi.

2H10 : Le bilan de l'attentat atteint désormais 75 morts



2H05 Les premières images de la cellule de crise à Paris
 



2H01 Le dessin de Plantu en hommage à ce drame national :
 



1H57 : 74 morts et 42 blessés en urgence absolue selon le quotidien régional Nice Matin.



1H52 Cet attentat est le  plus important
commis en Europe depuis les attentats qui ont fait 130 morts le 13 novembre 2015 en Ile-de-France et 32 morts le 22 mars 2016 à Bruxelles. A cette heure, aucune revendication


1H40  : le parquet antiterroriste de Paris se saisit de l’enquête

La section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisi de l’enquête sur l’attaque commise par un homme au volant d’un camion, jeudi 14 juillet dans la soirée, durant la célébration de la fête nationale. Plus tôt dans la soirée, la préfecture avait déjà évoqué un « attentat ».

(DR)


1H35 La réaction des politiques français

Le président de la région Provence Alpes-Côté d’Azur, Christian Estrosi a dit sur BFMTV que c’est « le drame le plus terrible que nous avons à connaître » à Nice.

« Solidarité avec les Niçois lâchement frappés le jour de la fête nationale », écrit l’ancien premier ministre François Fillon.  «En ce moment terrible, la Représentation nationale appelle le peuple français à se rassembler», écrit le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone dans un communiqué.
Au Front national, Florian Philippot s’émeut d’une «horreur totale à Nice ». « La France est ensanglantée par un carnage islamiste, le jour de sa fête nationale. La colère monte très fort dans tout le pays », écrit le sénateur FN Stéphane Ravier.

 

1H30 :

Barack Obama tenu informé de l'évolution de la situation Le président des États-Unis, Barack Obama, a été informé jeudi soir de la situation à Nice, a déclaré Ned Price, porte-parole de l'exécutif américain.

1h19

Témoignage de Damien Allemand, responsable du service numérique à Nice Matin :

"Dès la fin du show, on s’est tous levés, en même temps. Direction les escaliers, tous esquichés comme des sardines. Je zigzaguais entre les gens pour rejoindre mon scooter, garé à deux pas. Au loin, un bruit. Des cris. Ma première pensée: un malin a voulu faire son petit feu d’artifice de son côté et ne l’a pas maîtrisé… Mais non. Une fraction de seconde plus tard, un énorme camion blanc filait à une allure folle sur les gens donnant des coups de volant pour faucher un maximum de personnes. Ce camion de la mort est passé à quelques mètres de moi et je n’ai pas réalisé. J’ai vu des corps voler comme des quilles de bowling sur son passage. Entendu des bruits, des hurlements que je n’oublierai jamais. J’étais tétanisé. Je n’ai pas bougé. J’ai suivi ce corbillard des yeux. Autour de moi, c’était la panique. Les gens couraient, criaient, pleuraient. Alors, j’ai réalisé. Et j’ai couru avec eux."


LE POINT A 1H 15

Peu après 22 heures 30, un camion a foncé dans la foule réunie pour le feu d’artifice du 14 Juillet sur la Promenade des Anglais. Un journaliste de l'AFP présent sur place a vu un camion blanc foncer à pleine vitesse dans la foule.

Le camion «a foncé sur la foule sur une longue distance, le long de la Promenade (des Anglais), ce qui explique ce bilan extrêmement lourd», a précisé le sous-préfet des Alpes-Maritimes. Le conducteur du camion a été neutralisé. «Il y a eu des coups de feu et le chauffeur a été abattu», a ajouté le sous-préfet. le porte-parole du ministère de l'Intérieur a annoncé qu'il n'y avait eu aucune prise d'otages à Nice.

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a quitté Paris jeudi soir pour se rendre sur les lieux de l'attentat sur la promenade des Anglais à Nice
 
Le premier ministre, Manuel Valls, est au ministère de l'Intérieur en attendant l'arrivée à la cellule de crise place Beauvau du président de la République François Hollande, qui revient en urgence depuis Avignon.



1H09
Tweet du maire de Nice



1:05



1:00
Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a quitté Paris jeudi soir pour se rendre sur les lieux de l'attentat sur la promenade des Anglais

00:58 : Le parquet précise que le camion a fauché les personnes sur une distance de 2km

00:54 Le porte-parole de ministère de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet, précise sur Twitter qu'il n'y a pas de prise d'otage en cours à Nice.


00:38 
Au moins 60 personnes ont péri à Nice, selon le parquet. 

00:35
Pas de prise d'otages en cours, selon Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur. Le plan Orsec a été déclenché pour prendre en charge les victimes et les blessés. 

00:30
Manuel Valls et Bernard Cazeneuve ont mis en place une cellule de crise place Beauveau. 

00:26
Le procureur de Nice a fait état d'une soixantaine de morts, selon un bilan provisoire. 

Plusieurs dizaines de personnes ont péri à Nice lors d'un "acte criminel" selon la sous-préfecture, d'un "attentat" selon la préfecture. 

Un camion a foncé sur la foule qui était rassemblée promenade des Anglais pour assister au feu d'artifice du 14 juillet. 

Le maire de Nice, Christian Estrosi, évoque dans un tweet plusieurs dizaines de morts, et appelle les habitants à rester cloîtrés chez eux. 
Il y aurait des centaines de blessés. 

Le président François Hollande, rentre d'Avignon, et doit présider une cellule d'urgence à l'Elysée.