Un premier forum sur la langue française

Ce lundi 2 juillet s’est ouvert à Québec, le premier Forum mondial de la langue française. Pendant une semaine, quelque mille participants, issus surtout de la société civile et provenant d’une centaine de pays, vont discuter de cette langue qui est la nôtre : comment se porte-t-elle dans le contexte mondial actuel d’hégémonie de l’anglais ? Que faire pour assurer sa pérennité et son développement ? Comment assurer son avenir pour les siècles à venir ?

dans
C’est le secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf, qui a eu l’idée de lancer ce 
Forum alors qu’il présidait le sommet de la Francophonie à Montreux, en Suisse, en 
2010. Il venait de prendre connaissance d’un rapport de l’Observatoire de la langue française qui dressait une sorte de bilan de la langue de Molière dans le monde. Ce rapport indiquait par exemple qu’actuellement, 215 millions de personnes parlent français dans le monde mais qu’avec les projections démographiques, en 2050, ce nombre passera à 600 millions et que 85% de ces 600 millions de personnes vivront alors sur le continent africain. Ce sera donc un tout autre rapport de force et un nouvel équilibre au sein de la Francophonie. 
Abdou Diouf a aussi regardé ce qui se faisait dans les autres grandes familles linguistiques. Ainsi les Hispanophones, qui sont 300 millions dans le monde, font environ  tous les 3 ans depuis 15 ans des sortes d’états généraux sur leur langue. Le secrétaire général de la Francophonie s’est donc dit : pourquoi pas nous ? Et après quelques consultations lors du sommet de Montreux, le premier ministre du Québec Jean Charest s’est porté volontaire pour organiser à Québec ce premier Forum. Voilà donc comment est né l’événement.

Abdou Diouf (AFP)
Abdou Diouf (AFP)
Place à la jeunesse

Un événement qui mise sur la jeunesse : sur les 1000 participants qui seront à Québec cette semaine, la moitié a moins de 30 ans, le Forum voulait ouvrir ses portes en priorité aux jeunes, parce que ce sont eux qui vont assurer l’avenir de la langue française. Le Forum voulait aussi que les participants soient issus de la société civile, et non pas les représentants et dignitaires des pays membres de la Francophonie. Ce ne sera donc pas un autre sommet de la Francophonie. Étudiants, universitaires, écrivains, artistes, représentants du monde des affaires, entrepreneurs, les participants vont donc venir de différents horizons pour réfléchir ensemble sur notre langue.  
La lecture de la programmation officielle du Forum donne le vertige : ces 5 journées vont être remplies et riches. Une alternance de grandes conférences, avec des invités prestigieux, et d’ateliers ouverts à la discussion et au brassage d’idées, le tout s’articulant autour de trois grand thèmes : l’économie, le travail et la formation; le nouvel univers numérique et les références culturelles; et comment changer le monde en français.
Le Forum va se terminer vendredi par une sorte d’assemblée citoyenne réunissant les participants, on y fera un résumé des discussions de la semaine et on se prononcera par vote sur cinq propositions pour assurer l’avenir de la langue française


Le slameur Grand Corps Malade (FMLF 2012)
Le slameur Grand Corps Malade (FMLF 2012)
Un important volet culturel

En marge du Forum se tiendront de nombreux spectacles et événements artistiques pour ajouter un volet culturel à cette rencontre internationale. Quatre soirs de suite, au parc de la Francophonie, vont se tenir des spectacles qui donneront dans des genres très différents : une soirée SLAM lundi animée par Grand Corps Malade, l’Orchestre de la Francophonie, qui réunit des musiciens venant de toute la francophonie, donnera sa prestation mardi, mercredi, ce sera la soirée « rythmes du monde francophone » et jeudi, c’est le spectacle d’ouverture du Festival d’été de Québec sous la thématique « Le français d’abord ». Il y aura aussi des contes, ainsi que la présentation de documentaires et de courts métrages francophones. 
Quant à moi, je vais avoir l’honneur et le plaisir de couvrir cet événement pour TV5 Monde. Nous n’allons pas nous ennuyer, mon cameraman et moi, pour vous présenter tous les jours des reportages et des invités qui viendront parler de leur expérience au sein du Forum. Il a fallu faire des choix, car on ne pourra malheureusement pas tout couvrir. Il va y avoir tant de sujets intéressants abordés au cours de ce Forum… et tant de gens passionnants qui vont y participer.