Info

UNESCO : la course à la Direction générale s'annonce serrée

Qui succèdera à Irinia Bokova à la tête de l'UNESCO ?
©TV5MONDE

Construire la paix dans l'esprit des hommes et des femmes. C'est la devise de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture. Après plusieurs mois de campagne, l'UNESCO élit son Directeur général. Le vote dure jusqu'au 18 octobre. Et la lutte s'annonce serrée.
 

dans

Qui succédera à Irina Bokova à la tête de l'Unesco ? Pour le moment aucun favori ne se détache vraiment. Seule certitude : le successeur de la diplomate bulgare qui achève son second mandat entrera en fonction le 15 novembre.

En tout 8 pays, pour la moitié arabes, sont en lice : La chine, le Vietnam, l'Azerbaïdjan, la France, l'Egypte, le Qatar, l'Irak et le Liban.

L'élection s'annonce très disputée avec pour tous les candidats le même défi : faire baisser les tensions au sein de l'Unesco.

On a tous quand même un dénominateur commun  : le futur de nos enfants et l'Unesco travaille pour le futur de nos enfants, une planète habitable, un travail décent, une société inclusive, concentrons-nous sur ce qui nous unit et essayons de mettre nos différences de côté.Vera El Khoury, candidate du Liban à la Direction générale de l'UNESCO

Ce qu'on appelle la politisation outrancière très forte aujourd'hui a pris une place démesurée alors qu'il y a une urgence éducative alors qu'on sait très bien qu'on ne résoudra pas nos problèmes sans passer par les patrimoines par la diversité.Audrey Azoulay, candidate de la France à la Direction générale de l'UNESCO

Parmi les autres candidats bien positionnés, il y a aussi l'ancienne ministre égyptienne Moushira Khattab qui pourrait devenir la première femme africaine à diriger une institution internationale. En course aussi le qatarien Hamad Bin Abdulaziz Al-Kawari et le chinois Qian Tang.

Le vote dure jusqu'au 18 octobre. Il y a 8 ans, personne n'avait prédit la victoire d'Irina Bokova.