Info

Vidéo - Lisbonne prend l'accent français

portugal/Lisbonne_accent_francais.mp4
©TV5MONDE / Reportage Antoine Fonteneau, Jérémie Vincent, Rodolphe Clémendot

Le Portugal est sorti de la crise. Après des années de rigueur, le gouvernement a notamment pris plusieurs mesures pour attirer sur son sol les investisseurs étrangers et les portefeuilles bien garnis. Résultat : des milliers de français ont désormais choisi Lisbonne pour vivre ou pour gagner de l'argent. La capitale portugaise prend l'accent français. Reportage TV5MONDE.

dans
Lisbonne, sa vue sur le Tage, ses tramways et… ses habitants français. C'est devenu un incontournable ici, la langue de Molière -et de Stromae- est partout.

A commencer par les rues. Elliot Schmeltz, jeune guide touristique, est arrivé il y a 5 ans à Lisbonne. Il ne compte plus les Français qui font appel à lui pour les aider à s'installer dans la capitale portugaise : "c'est un cataclysme au niveau de l'arrivée de Français ici. Mais ils ne connaissent pas la ville. Moi, j'ai l'avantage d'être H24 dans la ville."
 

Exonération d'impôts


Parmi ses clients : Monique Rambauld, une retraitée, passionnnée d'architecture et séduite par l'atmosphère de la ville : "La vie est très paisible, très cool".  Ce qui a convaincu Monique aussi, c'est une mesure fiscale avantageuse réservée aux étrangers. Elle confirme : "c'est un de mes critères de choix. Ce sont essentiellement les retraités qui sont dispensés d'impôts pendant 10 ans. Je n'hésite pas à le dire".

Exonération fiscale pour les retraités. Statut privilégié aussi pour les investisseurs étranger, notamment un taux d'imposition forfaitaire à 20%.

Cédric Lecler est à Lisbonne depuis 30 ans. Il vend des appartements entièrement rénovés. Pour lui, la frénésie dure depuis 2 ou 3 ans. Le promoteur a écoulé une centaine de biens immobiliers rien qu'à des Français depuis le début de l'année.
 

Toujours plus d'élèves au lycée français


Le patron de l'entreprise New Address précise que si "cet appartement a été acheté par un couple de retraités, on a aussi beaucoup d'actifs qui viennent s'installer, dont l'activité leur permet de s'installer partout dans le monde. Ils trouvent à Lisbonne des infrastructures qui sont au niveau de n'importe quelle capitale européenne."

De jeunes cadres qui s'installent avec leurs enfants. Conséquence : au lycée français de Lisbonne, le nombre d'élèves a explosé. Ce que confirme Mehdi Benlahcen, conseiller de l'Assemblée des Français de l'étranger et professeur au lycée Charles Lepierre : "Quand je suis arrivé, il y a neuf ans, on avait aux alentours de 1 600 élèves. Aujourd'hui on a 2 040 élèves scolarisés à la rentrée 2017. Et sur 16 000 Français inscrits auprès de l'ambassade de France, il y en a entre 9 000 et 10 000 qui sont à Lisbonne."

A tel point qu'une deuxième école française a ouvert ses portes dans la capitale à la rentrée dernière.

>> Lire notre article : Portugal : un redressement économique et social qui prend Bruxelles à contre-pied