Vote de censure au Parlement : Berlusconi sur la sellette

dans

« Quoiqu'il arrive, ce ne sera pas la fin de Berlusconi »

Les deux chambres du Parlement italien ont renouvelé ce matin leur confiance au Premier ministre italien. Elles devaient se prononcer sur différentes motions : une de soutien et deux autres de censure. Il suffisait de l'adoption de l'une d'entre elles, pour faire démissionner le Cavaliere et son gouvernement.
Analyse avant les votes d'Alberto Toscano, journaliste italien.
« Quoiqu'il arrive, ce ne sera pas la fin de Berlusconi »

Un défi lancé par son ex-allié, Gianfranco Finni

14.12.2010Récit de Laurent Burkhalter - TSR
Un défi lancé par son ex-allié, Gianfranco Finni

C'était il y a...

Retour sur des moments historiques avec la rédaction de TV5MONDE