Zone euro : un plan de secours de 750 milliards d'euros

Les pays de l'UE ont mis en place un plan de secours allant jusqu'à 750 milliards d'euros pour aider les pays de la zone euro, si nécessaire, et endiguer une crise financière qui menace de gagner toute la planète.

Cette enveloppe sans précédent dans l'histoire récente pour un programme de soutien financier, inclut des prêts et garanties des pays de la zone euro, ainsi que des prêts du Fonds monétaire international.

Mais ce plan de secours ne va pas sans contrepartie, et certains à la Commission européenne proposent de mettre sous contrôle communautaire les pays déficitaires. Les États visés crient à l'atteinte de leur souveraineté nationale.

dans

Le plan de sauvetage de la zone euro


Détail des mesures et retour sur une nuit de négociations tendues

Récit de Stéphane Leroyer

10 mai 2010 - 1'20
Le plan de sauvetage de la zone euro

Les principales mesures du plan européen

CREATION D'UN "MECANISME DE STABILISATION EUROPEEN", se composant de deux éléments:
- DES PRETS DE LA COMMISSION EUROPEENNE POUVANT ALLER JUSQU'A 60 MILLIARDS D'EUROS pour les pays de la zone euro en difficulté, en échange de conditions sévères.
Pour cela, la Commission empruntera sur les marchés, avec une garantie apportée par le budget communautaire.
Cet instrument se basera sur un article du traité européen qui prévoit que l'UE peut accorder une aide financière à un Etat en raison "d'événements exceptionnels".
Un tel mécanisme existait jusqu'ici pour les pays de l'UE hors zone euro mais pas pour ceux de la zone euro.
- UN SYSTEME DE PRETS ET GARANTIES POUVANT ALLER JUSQU'A 440 MILLIARDS D'EUROS
Les Etats membres de la zone euro créeront une société spéciale pour emprunter sur les marchés ("Special Purpose Mechanism", Mécanisme dédié), avec une garantie apportée par les Etats de la zone euro proportionnellement à leur participation das le capital de la BCE.
"Nous avons décidé de créer une société qui pourra emprunter pour un total de 440 milliards d'euros", et qui "sera garantie par les Etats zone euro", a expliqué le ministre luxembourgeois des Finances Luc Frieden.
La ministre des Finances française Christine Lagarde a indiqué que des garanties pourraient aussi être offertes par "des Etats volontaires hors zone euro", dont la Suède et la Pologne.
- LE FMI POURRAIT APPORTER UNE PARTICIPATION SUPPLEMENTAIRE DE 250 MILLIARDS D'EUROS
"Le FMI devrait fournir au moins la moitié de la contribution de l'UE", soit 250 milliards d'euros, et ce "à travers ses lignes de crédit habituelles", selon le communiqué final des ministres

MESURES EXCEPTIONNELLES DE LA BCE
L'institut monétaire a annoncé "des interventions sur le marché obligataire privé et public de la zone euro", sans préciser immédiatement leur forme.
Une action concertée de la BCE et des banques centrales des Etats-Unis, du Canada, d'Angleterre et de Suisse, a été mise sur pied pour faciliter l'approvisionnement en dollars des banques de la zone euro.

ACCELERATION DE LA REDUCTION DES DEFICITS, NOUVELLES MESURES D'ECONOMIES EN ESPAGNE ET AU PORTUGAL
Les ministres des Finances "sont d'accord pour dire que les projets de consolidation budgétaire et de réforme fiscale seront accélérés là où cela est justifié", indique le communiqué
Lisbonne et Madrid ont promis des mesures d'économies supplémentaires pour réduire leurs déficits en 2010 et en 2011 et présenteront le détail de ces mesures lors de la prochaine réunion des ministres européens des Finances, le 18 mai.


(AFP)